Kris Peeters critique le gouverneur de la BNB Luc Coene

28/08/12 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Trends-Tendances

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) a une nouvelle fois critiqué le gouverneur de la Banque Nationale de Belgique (BNB) Luc Coene mardi au parlement flamand. Dans une interview M. Coene a évoqué la possibilité d'une récession économique. Pour M. Peeters, le gouverneur sème la panique en portant un message que les chiffres officiels de la BNB démentent.

Kris Peeters critique le gouverneur de la BNB Luc Coene

© Image Globe

M. Peeters s'était déjà montré très critique après les déclarations du gouverneur. Il a répété ces critiques mardi devant la commission compétente du parlement flamand.

M. Peeters a rappelé que la Banque annonce toujours une croissance de 1,2% pour l'année prochaine dans ses publications officielles. "Annoncer une récession est en contradiction avec les données officielles de l'institution qu'il dirige. Si le président d'une société côtée en bourse devait agir ainsi, on ne l'accepterait pas non plus".

Luc Coene a aussi laissé entendre qu'une augmentation de capital de Dexia Holding serait inévitable. Là aussi, M. Peeters s'est montré critique. Il n'est pas très intelligent de faire une telle déclaration à propos d'une société cotée en bourse; cela rend le dossier très délicat, a-t-il expliqué.

La Flandre n'est en tout cas pas prête à participer à une telle augmentation de capital, a précise M. Peeters.

Joris Van Hauthem (Vlaams Belang) qui interrogeait le ministre-président a dit constater la méfiance de M. Peeters à l'égard du gouverneur.

Autre parti d'opposition, l'Open Vld ne comprend pas la réaction du ministre-président. "Pourquoi être si défensif? Vous tirez sur le pianiste alors qu'il faut surtout accorder de l'importance à la partition", a dit le chef de groupe Open Vld Sas Van Rouveroij.

Les partis de la majorité CD&V, N-VA et sp.a comprennent quant à eux la réaction de M. Peeters.

Enfin, le chef de groupe Groen Filip Watteeuw est d'avis que Luc Coene a fait des déclarations "colorées de libéralisme". Il a aussi rappelé que le gouverneur a été chef de cabinet du premier ministre libéral Guy Verhofstadt.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires