KBL vendu à l'indien Hinduja : scoop confirmé !

21/05/10 à 09:04 - Mise à jour à 09:04

Source: Trends-Tendances

Nous vous l'annoncions en primeur dès jeudi après-midi, un communiqué de presse l'a confirmé vendredi : KBC a conclu un accord avec Hinduja sur la cession de sa filiale "private banking" spécialisée KBL European Private Bankers. Montant global de la transaction : 1,35 milliard d'euros.

KBL vendu à l'indien Hinduja : scoop confirmé !

© Reuters

Vous l'avez lu en primeur sur Trends.be hier : Hinduja a été choisi par KBC comme repreneur de sa filiale luxembourgeoise KBL, ainsi que la banque flamande le confirme dans un communiqué publié vendredi. Le montant de l'opération y est précisé : "Au 31 mars 2010, la libération pro forma de la transaction sur le capital de base de KBC représentait un boni d'environ 1,3 milliard d'euros, se traduisant par une hausse de 1 % du ratio core Tier 1 de KBC et un ratio core Tier 1 pro forma très robuste de 10,4 %."

"Le label 'KBL epb', son équipe de management et ses opérations seront maintenus intégralement, indique encore le groupe. KBL epb restera basée à Luxembourg. Comme de coutume, la transaction doit encore recevoir l'aval des autorités de contrôle et devrait être finalisée au troisième trimestre 2010."

KBL, ce sont 47 milliards d'euros d'avoirs en gestion, 37 milliards d'actifs en dépôt et 103 milliards d'avoirs sous administration

Le groupe international diversifié Hinduja "traite des affaires bancaires depuis 1914 et est présent dans le secteur par l'intermédiaire de Hinduja Bank Switzerland et IndusInd en Inde", lit-on dans le communiqué. Il "assurera à KBL une base stable, la continuité de ses activités et une bonne intendance, tout en lui donnant un accès plus large aux marchés à croissance rapide du Moyen-Orient, de l'Inde et de l'Asie. Hinduja entend accroître le rôle de KBL epb sur le plan international grâce aux intérêts qu'il possède dans plus de 100 pays."

Fin 2009, les avoirs en gestion de KBL se montaient à 47 milliards d'euros, les actifs en dépôt à 37 milliards - par le biais d'une participation de 52,7 % dans EFA - et les avoirs sous administration à 103 milliards d'euros. La transaction porte sur la cession de tous les intérêts de KBC dans KBL et inclut toutes les filiales de private banking, de même que les activités de dépôt de titres et d'assurance vie.

KBC continuera cependant de proposer des services private banking en Belgique et en Europe centrale et orientale, par l'intermédiaire de ses activités private banking sous le label KBC.

KBL, une filiale de KBC vendue à Hinduja : les réactions des trois principaux intéressés

"La transaction d'aujourd'hui constitue un premier pas important dans la mise à exécution de notre stratégie actualisée, insiste Jan Vanhevel, CEO de KBC, cité dans le communiqué. Par ce désinvestissement, nous libérons une part importante de notre capital et nous renforçons encore davantage le groupe KBC grâce à un recentrage sur son expertise fondamentale de la bancassurance et sur ses principaux marchés (Belgique et Europe centrale et orientale) et à un abaissement de son profil de risque."

"Nous sommes très contents d'accueillir KBL epb dans notre entreprise, qui a une longue et fructueuse expérience du secteur bancaire, renchérit Srichand P. Hinduja, président de Hinduja. Nous veillerons à ce que les clients de KBL epb continuent à bénéficier d'un service impeccable, fourni par un personnel hautement motivé, dans un environnement neuf et sûr."

"Nous considérons que cette acquisition est positive et tout à fait rassurante pour la clientèle, conclut Etienne Verwilghen, CEO de KBL. Hinduja soutient pleinement notre modèle et notre stratégie centrés sur le client dans une perspective à long terme. Nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec eux en vue d'ouvrir de nouveaux marchés à la banque. Nous sommes convaincus que l'ensemble de la clientèle private banking et du personnel de KBL, tout comme la place financière de Luxembourg, profiteront grandement de l'engagement et du soutien du nouveau propriétaire."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires