KBL s'offre un nouveau CEO

20/10/17 à 15:31 - Mise à jour à 15:37

Le groupe de banque privée basé à Luxembourg recrute un poids lourd de BNP Paribas Fortis en la personne de Peter Vandekerckhove.

KBL s'offre un nouveau CEO

Peter Vandekerckhove © Belga

L'annonce tombée jeudi en fin de matinée en a surpris plus d'un. Notre compatriote Peter Vandekerckhove a en effet décidé de dire adieu à la première du pays pour devenir le nouveau CEO du groupe de banque privée KBL, basé à Luxembourg. A ce poste, il remplacera, à partir du 1er janvier prochain, le Luxembourgeois Yves Stein, qui rejoindra quant à lui le conseil d'administration de Merck Finck, la filiale allemande de KBL.

De MeesPierson à BNP

Poids lourd de BNP Paribas Fortis, Peter Vandekerckhove affiche un parcours de plus de trente ans dédié à la finance. Depuis 2009, il dirigeait les activités de banque privée et de détail de BNP Paribas Fortis, grosse division de la filiale belge du groupe bancaire français, comptant chez nous plus de 10.000 employés et 770 agences.

Avant de rejoindre l'ex-Fortis, Peter Vandekerckhove a débuté sa carrière dans la gestion de patrimoine en 1992 en tant que managing director au sein de Pierson, Heldring & Pierson Belgique (devenue ensuite MeesPierson). Une maison au sein de laquelle il gravira les échelons, tout d'abord comme CEO pour la Belgique, et puis en tant que grand patron du groupe, basé aux Pays-Bas, chapeautant ainsi 3.000 personnes dans quinze pays.

Suite à l'acquisition de MeesPierson par Fortis en 1996, il rejoint le comité exécutif du pôle private banking de Fortis. Il accède dans la foulée à la fonction de CEO des divisions retail et private banking en Belgique, pilotant du coup les opérations de la première banque du pays.

La main des Qataris

Spécialisé dans la banque haut de gamme, le groupe KBL est présent dans une dizaine de pays en Europe au travers de différentes filiales, dont Puilaetco Dewaay en Belgique. Il emploie plus de 2.000 personnes et totalise une cinquantaine de milliards d'euros d'actifs en gestion. Depuis 2012, le groupe est détenu par Precision Capital, bras financier des membres de la famille royale du Qatar, dont fait partie l'ancien Premier ministre, le cheik Hamad ben Djassim al Thani.

La nomination de Peter Vandekerckhove intervient un petit mois à peine après l'annonce du départ de Thierry Smets à la tête de Puilaetco Dewaay et la revente, par Precision Capital, de 90 % de la Banque Internationale à Luxembourg (la BIL) aux Chinois de Legend. Bref, les Qataris continuent de faire le ménage chez KBL.

Nos partenaires