KBC flambe en Bourse

10/05/12 à 08:57 - Mise à jour à 08:57

Source: Trends-Tendances

L'action KBC s'affichait en forte hausse dès l'ouverture de la Bourse de Bruxelles jeudi, dopée par des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

KBC flambe en Bourse

© BELGA

Les investisseurs ont réagi jeudi matin de façon très enthousiaste à l'annonce de résultats trimestriels meilleurs que prévu pour KBC (lire ci-après). L'action du bancassureur s'est envolée dès l'ouverture de la bourse de Bruxelles et affichait, après cinq minutes, une hausse de près de 13 % par rapport à son cours lors de la fermeture mercredi soir. KBC affichait alors une perte de 2,8 %.

KBC a clôturé le premier trimestre de 2012 sur un bénéfice net de 380 millions d'euros, meilleur que les prévisions, contre 437 millions au trimestre précédent et 821 millions au premier trimestre de 2011.

Sans tenir compte des éléments exceptionnels et à caractère unique, le résultat net sous-jacent du trimestre affiche 455 millions d'euros, "en net progrès par rapport au bénéfice net de 161 millions d'euros enregistré au trimestre précédent, mais en recul par rapport au résultat de 658 millions d'euros dégagé au premier trimestre de 2011", a indiqué KBC jeudi matin.

"KBC débute l'exercice 2012 sur un bénéfice appréciable au premier trimestre, a souligné Johan Thijs, CEO du bancassureur, dans un communiqué. Nous enregistrons un bénéfice sous-jacent de 455 millions d'euros et faisons un nouveau pas significatif dans la mise en oeuvre de notre plan de désinvestissement, principalement en Pologne. Cette évolution nous permet de poursuivre la réduction de notre exposition au risque." La société a par ailleurs continué à s'efforcer de réduire la volatilité de ses résultats.

En janvier, KBC a remboursé une première tranche de 500 millions d'euros au gouvernement fédéral, avec une pénalité de 15 %. "Nous poursuivons nos efforts pour rembourser 4,7 milliards d'euros d'aides publiques (avant pénalité) d'ici la fin de 2013, comme le plan européen le prévoit", indique Johan Thijs.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires