KBC, Ageas, ING : qui signe le meilleur 3e trimestre ?

10/11/10 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Trends-Tendances

Deux banques, la belge KBC et la néerlandaise ING, et un holding d'assurance, Ageas, ont publié leurs résultats trimestriels aujourd'hui. Des résultats, comme toujours, des plus contrastés.

KBC, Ageas, ING : qui signe le meilleur 3e trimestre ?

KBC : + 266 % de bénéfice net par rapport au 2e trimestre

KBC a clôturé le troisième trimestre sur un bénéfice de 545 millions d'euros, contre un bénéfice net de 149 millions d'euros au deuxième trimestre et de 528 millions d'euros au troisième trimestre 2009, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

Hors éléments exceptionnels, le résultat net sous-jacent du troisième trimestre s'inscrit à 445 millions d'euros. Les éléments exceptionnels, et notamment une réévaluation du portefeuille de CDO, produisent donc un résultat positif de 100 millions d'euros.

"Le troisième trimestre est souvent influencé par des effets saisonniers, mais même compte tenu de ceux-ci, nous sommes satisfaits des résultats obtenus", commente Jan Vanhevel, CEO de KBC, dans le communiqué.

Sur les neuf premiers mois de l'année, KBC a engrangé un bénéfice net de 1,136 milliard d'euros, à opposer à la lourde perte de 2,770 milliards d'euros essuyée sur la même période de 2009. Les réductions de valeur pour pertes de crédit ont atteint 356 millions d'euros au troisième trimestre, un résultat en hausse par rapport au trimestre précédent mais comparable au troisième trimestre de 2009, note le groupe, qui précise que depuis le début de l'année, le ratio de charges sur crédits se maintient à 0,80 %, soit 0,12 % pour les crédits retail en Belgique, 1,32 % en Europe centrale et orientale et 1,01 % pour le merchant banking.

A la fin du troisième trimestre, le capital excédentaire du groupe dépassait l'objectif de 10 % du Tier 1 "de plus ou moins 4,3 milliards d'euros", indique encore KBC.

Ageas : - 4,94 % de bénéfice net par rapport au 2e trimestre

Ageas a annoncé mercredi un bénéfice net revenant aux actionnaires de 190,6 millions d'euros au troisième trimestre, à comparer au bénéfice net de 200,5 millions d'euros enregistré au troisième trimestre de 2009. Sur les neuf premiers mois de 2010, le bénéfice net revenant aux actionnaires se monte à 645,6 millions d'euros.

Le bénéfice net des activités d'assurance au troisième trimestre s'élève à 153 millions d'euros, dont 117 millions d'euros pour la Belgique, où le bénéfice est soutenu par une plus-value nette d'impôts de 55 millions d'euros sur la vente d'obligations souveraines. Les activités d'assurance en Belgique ont notamment été marquées, dans le segment non-vie, par la tempête de mi-juillet, qui a eu un impact d'environ 10 millions d'euros.

Le bénéfice net du compte général atteint 37,4 millions d'euros au troisième trimestre, soutenu par un montant positif de 163 millions d'euros provenant de RPI (Royal Park Investments, le véhicule abritant les crédits à risque de l'ancien bancassureur Fortis) et par l'augmentation de la valeur estimée de l'option sur les actions BNP Paribas de 77 millions d'euros.

"Le troisième trimestre a encore été marqué par des niveaux d'encaissement élevés, poursuivant les performances engrangées au premier semestre, commente Bart De Smet, CEO d'Ageas, cité dans un communiqué. Cette tendance positive nous permet de reconfirmer aujourd'hui nos prévisions pour l'année complète, c'est-à-dire des encaissements attendus supérieurs aux niveaux de 2009." L'encaissement pour le troisième trimestre s'élève ainsi à 4,1 milliards d'euros et s'affiche en hausse de 17 % par rapport à l'année précédente.

ING : - 66 % de bénéfice net par rapport au 2e trimestre

ING annonce un bénéfice net de 371 millions d'euros pour le troisième trimestre, en recul sur base annuelle - il chute de 66 % par rapport au deuxième trimestre - et nettement inférieur aux attentes des analystes. Les résultats du groupe néerlandais ont été négativement influencés, à hauteur de 671 millions d'euros, par des éléments exceptionnels, dont une provision pour amortissements liée à sa branche assurance aux Etats-Unis, précise le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice net sous-jacent d'ING au troisième trimestre atteint 1,043 milliard d'euros, contre 727 millions d'euros au troisième trimestre de 2009. Le résultat sous-jacent avant impôts d'ING Belgique, pour le retail banking, atteint 140 millions d'euros au troisième trimestre, en baisse de 20,5 % par rapport aux 176 millions d'euros du troisième trimestre de 2009.

ING compte par ailleurs procéder à deux introductions en Bourse pour ses activités d'assurances, l'une aux Etats-Unis et l'autre en Europe, a-t-il annoncé mercredi avec la publication de ses résultats trimestriels.

Le groupe néerlandais est contraint par la Commission européenne de céder ses activités d'assurances en raison du soutien que le bancassureur a reçu de l'Etat néerlandais durant la crise financière. "Bien que l'option d'une seule introduction en Bourse reste ouverte, nous allons nous préparer à un scénario de base prévoyant deux introductions en Bourse pour les activités d'assurances", a expliqué mercredi Jan Hommen, CEO d'ING.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires