Italie: Dexia exposée à hauteur de 27,4 milliards d'euros

05/12/16 à 14:30 - Mise à jour à 14:31

Source: Belga

A travers sa filiale Dexia Crediop, le groupe Dexia était exposé au 30 septembre 2016 à hauteur de 27,4 milliards d'euros à l'Italie, ce qui représente 16% de la totalité de ses expositions, a précisé le groupe franco-belge au lendemain du référendum constitutionnel en Italie.

Italie: Dexia exposée à hauteur de 27,4 milliards d'euros

© belga

Les Italiens ont rejeté à une nette majorité les projets de réformes institutionnelles de Matteo Renzi qui a présenté dans la foulée sa démission, ouvrant une période d'instabilité politique en Italie. Les marchés financiers n'ont toutefois pas connu de fortes secousses lundi matin, toutes les places boursières européennes étant dans le vert à l'exception de Milan, en léger recul. Mais il n'est pas exclu que les marchés financiers viennent à souffrir d'une crise politique prolongée en Italie, ce qui fragiliserait davantage encore le secteur bancaire dans la Botte.

L'exposition italienne de Dexia se traduit à hauteur de 14,4 milliards d'euros par de la dette publique italienne et 11,2 milliards d'euros par de la dette de collectivités locales italiennes. En outre, au 30 septembre, l'exposition du groupe en résolution aux banques italiennes s'élevait à 256 millions d'euros et "porte très majoritairement sur des banques présentant une bonne qualité de crédit".

"L'exposition aux banques notées non investment grade (catégorie spéculative, NDLR) est de 2 millions d'euros, essentiellement sous forme de dérivés collatéralisés", ajoute Dexia. "Compte tenu de la nature de ses contreparties en Italie, l'impact sur le risque de crédit porté par Dexia devrait rester limité", estime encore le groupe, qui souligne toutefois présenter "une sensibilité aux variations des marges de crédit (credit spread), qui influent sur la valorisation des actifs et in fine sur la réserve AFS associée".

Le groupe signale qu'il pourrait également "être impacté par un scénario de contagion à d'autres souverains européens." Dexia dit encore avoir maintenu, "dans une approche prudente", une réserve de liquidité qui s'élève aujourd'hui à 19 milliards d'euros. Soumis à un processus de résolution ordonnée, Dexia est détenue à hauteur de 94,4% par les Etats belge et français. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 309 millions d'euros au troisième trimestre de l'exercice mais ses résultats fluctuent énormément d'un trimestre à l'autre.

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires