Iran: le rial dégringole face au dollar

26/12/16 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Belga

Le taux de change entre le rial iranien et le dollar américain a franchi dimanche un record à la baisse historique, accentuant une chute amorcée il y a six mois malgré les espoirs crées par la levée des sanctions internationales.

Iran: le rial dégringole face au dollar

Téhéran © istock

En juin, un dollar valait sur le marché libre 34.600 rials contre 41.300 rials aujourd'hui, soit une baisse de près de 20%. Le taux officiel vaut seulement 32.300 rials.

Cette dégringolade s'est accentuée depuis l'élection présidentielle américaine en novembre. Le président élu Donald Trump a en effet critiqué l'accord nucléaire signé en juillet 2015 - prévoyant la levée des sanctions économiques - et s'est entouré depuis de collaborateurs hostiles à l'Iran.

Des responsables iraniens ont affirmé ces derniers jours que la chute de la valeur du rial n'était pas justifiée, mais la Banque centrale iranienne n'est pas intervenue pour stopper la dégringolade.

"Avant, la Banque centrale injectait des dollars sur le marché pour maintenir le taux mais depuis plusieurs semaines, elle a fortement baissé ses injections", a déclaré à l'AFP un agent de change, qui a demandé à garder l'anonymat.

Aucune explication n'a été fournie officiellement mais certains experts estiment que les problèmes bancaires entre l'Iran et les grandes banques internationales sont à l'origine de cette situation.

"Les grandes banques internationales refusent toujours de travailler avec l'Iran, ce qui empêche le rapatriement des devises pétrolières", ajoute le même agent de change.

Si l'Iran a fortement augmenté ses exportations pétrolières depuis un an grâce à la levée des sanctions internationales, le gouvernement a toujours du mal à rapatrier ses devises.

Selon les experts, la chute du rial pourrait relancer l'inflation que le gouvernement a pourtant réussi à faire baisser de plus de 40% en 2013 à environ 8,6% aujourd'hui, selon les chiffres officiels.

L'Iran importe des produits de consommation mais aussi des équipements, ce qui fait automatiquement augmenter les prix.

La monnaie iranienne a entamé sa chute en janvier 2012 après les sanctions imposées par les Etats-Unis et l'Union européenne à Téhéran en raison de son programme nucléaire.

En 2010, un dollar américain valait encore un peu plus de 10.000 rials. Deux ans plus tard, après l'application des sanctions, il s'échangeait à 35.000.

L'élection du président modéré Hassan Rohani en juin 2013 et les négociations nucléaires avaient créé un certain espoir pour rétablir l'équilibre entre le rial et le dollar.

Nos partenaires