Inquiétudes pour l'économie: la Bourse de Shanghai chute de 6,15%

18/08/15 à 10:50 - Mise à jour à 10:52

Source: Belga

La Bourse de Shanghai a clôturé en baisse de 6,15% mardi, les marchés s'inquiétant de la morosité de l'économie en dépit des assurances des autorités d'un soutien continu aux places financières.

Inquiétudes pour l'économie: la Bourse de Shanghai chute de 6,15%

© Reuters

L'indice composite shanghaïen a perdu 245,51 points, à 3.748,16 points, dans un volume d'échanges de 722,5 milliards de yuans (101 milliards d'euros).

Il s'agit de la plus forte baisse quotidienne depuis le 27 juillet, lorsque l'indice avait dégringolé de 8,48%.

A la Bourse de Shenzhen, l'indice composite a cédé 6,58% ou 153,07 points, à 2.174,42 points, pour un volume d'échanges de 667,3 milliards de yuans.

"Le marché manque d'élan pour partir à la hausse. Il n'y a pas d'informations positives majeures", a commenté Shen Zhengyang, analyste chez Northeast Securities. "A court terme, le marché va fluctuer du côté de la baisse", a-t-il dit à l'AFP.

La Bourse de Shanghai avait ouvert en légère hausse et dépassé momentanément la barre symbolique des 4.000 points mardi matin, mais a dévissé peu après. "Les 4.000 points représentent un plafond temporaire désormais difficile à dépasser, en l'absence d'un puissant catalyseur comme d'avantage de soutien des marchés par le gouvernement, ou une vraie reprise de l'économie", a déclaré Wei Wei, analyste chez Huaxi Securities, à l'agence financière Bloomberg News.

La morosité de l'économie et la dévaluation surprise du yuan la semaine dernière pèsent sur le moral des investisseurs en dépit des assurances des autorités chinoises qui ont promis de continuer à intervenir pendant des années pour stabiliser les marchés. Mais certains investisseurs estiment que la légère reprise sur le marché immobilier pourrait limiter les efforts de relance des autorités chinoises.

Les autorités de régulation, qui ont réalisé sur les marchés financiers des achats massifs d'actions à la suite de leur récente dégringolade, avaient en effet annoncé vendredi qu'elles ne retireraient pas leur soutien aux places financières chinoises "pendant des années".

En savoir plus sur:

Nos partenaires