ING: poursuite discrète des négociations entre syndicats et direction

15/03/17 à 13:45 - Mise à jour à 13:44

Source: Belga

La direction d'ING et les syndicats poursuivent, dans la discrétion, leurs négociations dans le cadre de la restructuration voulue par la banque.

ING: poursuite discrète des négociations entre syndicats et direction

© Belga

Deux points font l'objet d'un accord de principe mais restent suspendus aux discussions en cours sur deux autres points, en vertu du sempiternel adage voulant qu'"il n'y a d'accord sur rien tant qu'il n'y a pas d'accord sur tout", a-t-on appris mercredi de source syndicale.

Les deux points sur lesquels direction et syndicats se sont entendus concernent les départs anticipés, à partir de 55 ans, et les "départs non-anticipés", c'est-à-dire les licenciements secs. Les parties se sont engagées à ne rien divulguer pour l'heure mais L'Écho évoquait fin février un nombre de licenciements oscillant entre 400 et 890 au lieu des 1.700 annoncés initialement par la direction.

Les deux autres points qui font encore l'objet de négociations touchent aux formes de rémunérations d'une part et aux demandes de flexibilité souhaitées par la direction d'autre part. L'objectif serait de boucler les négociations pour la fin du mois de mars. "On peut dire qu'on a très bien avancé", mais il y a encore du chemin à parcourir, résume Philippe Samek, secrétaire national à la CNE.

En savoir plus sur:

Nos partenaires