ING : les 3 points qui troublent la Commission

12/05/12 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Trends-Tendances

La Commission européenne a ouvert vendredi une enquête approfondie sur les modifications apportées au plan de restructuration de la banque ING, qui avait bénéficié en 2008 de colossales aides publiques.

ING : les 3 points qui troublent la Commission

© Epa

"Les pouvoirs publics néerlandais et ING ont informé la Commission d'un certain nombre de modifications apportées au plan de restructuration", indique l'exécutif européen, qui estime "que leur complexité justifie une analyse approfondie".


Gardien de la concurrence en Europe, la Commission compte enquêter uniquement sur les modifications apportées à ce plan, craignant qu'elles n'engendrent des distorsions de concurrence. Elle a en revanche redonné son feu vert vendredi au plan de restructuration d'IGN tel que présenté en 2009.


ING : les 3 points qui troublent la Commission européenne


"Le plan a connu quelques problèmes d'exécution, qui doivent faire l'objet d'une analyse complémentaire approfondie. J'ai la conviction qu'ils pourront être réglés avec les autorités néerlandaises", a déclaré Joaquin Almunia, le commissaire européen à la Concurrence.


- La Commission s'inquiète notamment du fait qu'ING n'ait pas versé de "rémunération adéquate" en 2010 et 2011 aux pouvoirs publics néerlandais, alors que la banque déclare engranger des bénéfices.


- Autre source de préoccupation : les pouvoirs publics et ING se disent dans l'impossibilité de céder une banque locale, ce qui peut poser des problèmes de concurrence sur le marché néerlandais.


- Enfin, la banque est mise en cause pour avoir utilisé les aides publiques pour développer ses activités en Italie au détriment de ses concurrents. Ce que Bruxelles doit examiner.


Trends.be, avec Belga

Nos partenaires