"ING impose le silence à son personnel"

06/10/16 à 11:06 - Mise à jour à 11:21

Source: Trends-Tendances

Dans un e-mail envoyé au personnel, et relayé par Het Laatste Nieuws mercredi, la direction d'ING donne les lignes de conduite que les travailleurs de la banque doivent suivre sur les médias sociaux.

"ING impose le silence à son personnel"

© BELGA

Dans un e-mail qui a fuité, ING indique clairement que le personnel doit se tenir à des lignes de conduite bien précises, suite à la restructuration annoncée plus tôt dans la semaine.

Pour commencer, aucun membre du personnel n'a le droit de parler à la presse sans autorisation de la banque, le "pas de commentaires" est de rigueur. En cas de telles demandes, le personnel est prié de renvoyer les journalistes vers le service presse.

Ensuite, il y est formellement déconseillé aux employés de poster le moindre commentaire négatif sur les réseaux sociaux. Ils sont également priés de 'supprimer' les 'messages injurieux' et de 'bloquer' les 'réactions indésirables' qui pourraient apparaître sur leurs comptes personnels. Dans le pire des cas - lors d'un afflux de réactions insultantes par exemple - il est même demandé aux travailleurs de clôturer leur profil.

Menace...

"Il est clair que la direction du groupe a un gros problème de communication. Le CEO néerlandais est très agressif et provocateur, là où son homologue belge essaie de se montrer plus tempéré et cordial. Ce n'est pas le premier courrier envoyé qui choque", explique Philippe Samek, permanent national de la CNE Finances, sur le site de La Libre.

M. Samek y voit également une forme de menace. "Il est clair que la manoeuvre est destinée à faire peur. De la sorte, on dit à l'employé qu'il a plutôt intérêt à se tenir à carreau, car le licenciement pèse sur ses épaules. Et le moindre faux pas pourrait lui coûter son poste."

Lundi, la direction d'ING a annoncé que d'ici 2021, 3.500 des 8.500 emplois en Belgique disparaîtront (dont 350 départs naturels). Le réseau d'agences subira également une importante cure d'amaigrissement, par laquelle 1.000 emplois sont menacés dans les agences indépendantes d'ING et de Record Bank.

(BO)

"ING impose le silence à son personnel"

© HLNB

En savoir plus sur:

Nos partenaires