ING Belgique : "2009 était une année record, nous faisons mieux !"

12/08/10 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Trends-Tendances

Epinglé par la presse pour avoir envisagé de restreindre les retraits des seniors, ING Belgique n'en a pas moins dévoilé des résultats semestriels excellents. Encore meilleurs que ceux de 2009... qui constituaient déjà un record.

ING Belgique : "2009 était une année record, nous faisons mieux !"

© Belga

ING Belgique a enregistré, au premier semestre de 2010, un bénéfice avant impôts et hors éléments exceptionnels de 713 millions d'euros, en progression de 4 % par rapport à un premier semestre de 2009 qui avait pourtant constitué un record. Des résultats qui s'expliquent par de bons résultats commerciaux et une maîtrise des coûts, a fait savoir ING Belgique jeudi.

Après impôts et éléments exceptionnels, le bénéfice net atteint 545 millions d'euros au premier semestre, en croissance de 15 % par rapport au six premiers mois de 2009. L'année dernière "était une année record : nous faisons donc encore mieux !", s'est félicité Erik Dralans, administrateur délégué d'ING Belgique, jeudi au cours d'une conférence de presse.

Crédits hypothécaires chez ING : hausse de 9 % des volumes au premier semestre

ING Belgique a également fait état d'une croissance nette du volume des crédits de plus de 2,2 milliards d'euros, soit une hausse de 6 % par rapport à juin 2009, ce qui témoigne "d'une légère reprise de l'économie", a souligné Erik Dralans.

Au niveau des crédits hypothécaires, on note une augmentation sensible de 9 % au premier semestre, soit 2 milliards d'euros. Autre signe d'une embellie économique, ING Belgique a vu ses provisions pour perte sur crédit diminuer par rapport au premier semestre de 2009, mais la situation reste difficile auprès des petites entreprises et des particuliers. Quant aux volumes en dépôt, ils ont augmenté de 4 %, principalement sur les comptes courants (+ 12 %) et les comptes d'épargne (+ 11 %), confirmant au passage que le Belge garde un compte épargne dans le ventre.

Les revenus des activités bancaires d'ING en Belgique et au Luxembourg ont diminué de 6 % sur les six premiers mois de l'année, à 1,456 milliards d'euros, la banque invoquant principalement "une diminution des activités sur les marchés financiers".

ING Belgique, qui compte engager entre 900 et 1.000 collaborateurs en 2010, notamment des commerciaux et des informaticiens, poursuivra par ailleurs le développement de son offre en ligne ainsi que le remodelage de son réseau d'agences. Au 30 juin, 313 agences avaient déjà été remodelées selon le concept "proxi". Un processus qui se poursuit au rythme de deux agences par semaine.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires