"Il y a peu de signes d'une fin prochaine de cette ruée vers l'or"

06/10/10 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Trends-Tendances

Le prix de l'or a franchi pour la première fois mardi le seuil des 1.340 dollars l'once, enregistrant un nouveau record historique, stimulé par la faiblesse du dollar et toujours soutenu par l'appétit des investisseurs spéculatifs.

"Il y a peu de signes d'une fin prochaine de cette ruée vers l'or"

© Thinkstock

Vers 17 h 10 GMT, l'once d'or est montée jusqu'à 1.341,28 dollars sur le marché au comptant. Le métal jaune a même clôturé mercredi à Hong Kong sur un nouveau record, à 1.349 dollars l'once, contre 1.328 dollars mardi.

Le métal jaune a profité d'un nouvel accès de faiblesse de la monnaie américaine, alors que le marché s'attend de plus en plus à de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire de la part de la Réserve fédérale américaine. Ces mesures destinées à soutenir une économie américaine vacillante passeraient par des rachats d'actifs et donc des injections de liquidités, ce qui pèserait sur le dollar.

Or, l'affaiblissement de la monnaie américaine augmente l'attractivité des achats d'or, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur des marchés confrontés à la volatilité des devises, aux incertitudes croissantes sur les dettes souveraines en zone euro et aux soubresauts de la reprise économique aux Etats-Unis, l'or joue en outre à plein son rôle de valeur refuge.

"Il y a peu de signes d'une fin prochaine de cette ruée vers l'or", a estimé Phil Gillett, analyste de la société financière Spreadex. "Avec la course à la dévaluation qui s'engage entre les grandes devises mondiales, l'or est le principal marché sur lequel la confiance des investisseurs ne fait que croître", a-t-il ajouté en référence à la baisse inattendue, mardi, du taux directeur de la Banque du Japon.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires