Il n'y a pas que le salaire qui motive les employés

13/11/13 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Trends-Tendances

Les employés ne se montrent pas très satisfaits des possibilités de carrière offertes par leur employeur. En outre, leur motivation dépend en grande partie de l'équilibre entre le travail et la vie privée d'une part et du contenu du poste d'autre part.

Il n'y a pas que le salaire qui motive les employés

© reuters

C'est ce que révèle le Reward Barometer développé par ISW Limits, une organisation de la KULeuven spécialisée dans le bien-être au travail, et PwC Human Resources.

Le baromètre, basé sur un panel de 500 répondants n'examine pas seulement quelles formes de rémunération sont les plus importantes mais analyse également leur impact sur la satisfaction et la motivation des employés. Il s'avère que la motivation est déterminée par un grand nombre de facteurs. Un employeur se trompe s'il s'imagine qu'augmenter le salaire suffit à garder un employé.

Ainsi, l'équilibre entre le travail et la vie privée et le contenu de la fonction constituent des formes importantes de rémunération (non financière). Sur une échelle de 1 (pas important) à 7 (très important) ils obtiennent un résultat proche du maximum. En pratique, l'équilibre entre le travail et la vie privée porte sur le nombre de jours de congé mais surtout sur le temps consacré aux navettes.

L'importance accordée au contenu du poste signifie que les employés demandent suffisamment de flexibilité quant à l'endroit et le moment où ils travaillent. L'aspect "équité" joue également un rôle important : les collaborateurs souhaitent être traités de façon équitable.

Plus que les aspects financiers, l'équilibre entre le travail et la vie privée exerce donc une influence déterminante sur la satisfaction des employés. Cependant, le manque de possibilités de carrière peut être une incitation à quitter l'entreprise, plus encore que l'aspect financier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires