Holding communal: une facture de 265 millions d'euros pour la Flandre

24/10/11 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Trends-Tendances

La mise en liquidation du Holding communal coûtera quelque 265 millions d'euros à la Région flamande, a indiqué lundi matin le ministre flamand du Budget, Phlippe Muyters (N-VA), soit plus que le montant prévu - 230 millions - pour lancer, en 2012, de nouvelles politiques.

Holding communal: une facture de 265 millions d'euros pour la Flandre

© Image Globe

"Nous devons, au sein du gouvernement flamand, examiner comment résoudre ce problème", a-t-il affirmé ur la VRT-radio.

"Nous avons pour cette année une réserve de paiement de 50 millions d'euros qui, je crois, n'a pas encore été utilisée et à laquelle nous pouvons recourir", a ajouté M. Muyters.

Le montant cité par le ministre correspond grosso modo à celui évoqué samedi, lors de l'annonce de la mise en liquidation du Holding communal. On indiquait alors que dans le scénario retenu, les Régions activeront leurs garanties à hauteur de 450 millions d'euros (225 millions pour la Flandre, 157,5 millions pour la Wallonie et 67,5 millions pour la Région bruxelloise) et perdront 120 millions d'euros de billets de trésorerie, soit au total 570 millions d'euros.

Le fédéral interviendra directement à hauteur de 132,5 millions d'euros. Ethias, le fonds bruxellois du logement et d'autres institutions interviendront pour 31 millions d'euros.

M. Muyters apporté son soutien au scénario de la liquidation, qu'il a jugé préférable à celui de la faillite afin de réduire au maximum les pertes pour toutes les instances concernées.

La mise en liquidation, de préférence à une faillite, aura aussi comme conséquence qu'aucune enquête judiciaire ne sera lancée contre les administrateurs.

Mais M. Muyters a assuré que la recherche des responsabilités pourrait se dérouler au sein du parlement flamand, qui organisera mardi des auditions sur le dossier Dexia, et de la Chambre, qui fera de même mercredi avant de décider de l'éventuelle mise sur pied d'une commission d'enquête parlementaire.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires