Holding Communal : les Régions renforcent leur contrôle

30/06/11 à 12:58 - Mise à jour à 12:58

Source: Trends-Tendances

Les trois Régions mettent la main au portefeuille pour sauver le Holding Communal, plombé par les difficultés de Dexia, en portant leur garantie à 450 millions d'euros. Moyennant un renforcement de leur pouvoir sur le holding. Notamment.

Holding Communal : les Régions renforcent leur contrôle

© Belga

Le gouvernement wallon a marqué son accord sur la prolongation et l'extension de la garantie des Régions au Holding Communal, a indiqué mercredi André Antoine, ministre wallon du Budget. La garantie est portée à 450 millions d'euros, répartie à concurrence de 50 % pour la Flandre, 35 % pour la Wallonie et 15 % pour Bruxelles.

Les Régions bénéficieront en échange d'un taux de 3,8 % et disposeront toujours d'observateurs, sorte de commissaires, dans le conseil d'administration du Holding. Leur droit de veto demeure collectif - le recours d'une Région doit être confirmé par l'accord des deux autres - mais il sera étendu. Les Régions veulent en effet surveiller davantage la politique de diversification du Holding.

Un rapport de la banque Leonardo est d'ailleurs attendu sur la gestion de l'institution et les pistes qui permettront de la remettre sur pied. Les Régions disposeront en outre d'un droit de préemption en cas de cession d'actifs. "Nous voulons être responsables et garantir un avenir à cet outil mais, pour cela, il faut un contrôle des Régions", a souligné André Antoine.

Par ailleurs, le Holding ne distribuera pas de dividende aux communes cette année. La proposition de compensation régionale évoquée mercredi à ce titre au Parlement wallon par la ministre Eliane Tillieux, qui représentait le ministre des Affaires intérieures Paul Furlan, a suscité un certain étonnement chez ses collègues.

Le Holding Communal est le premier actionnaire de Dexia, dont il détient 14 %.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires