Grèce : Varoufakis prédit un dénouement rapide après le référendum

02/07/15 à 06:41 - Mise à jour à 06:41

Source: Belga

Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, s'est dit certain mercredi qu'un accord pouvait être trouvé rapidement après le référendum organisé dimanche par Athènes sur les propositions des créanciers du pays qui, d'après lui, sont "prêts" à une solution".

Grèce : Varoufakis prédit un dénouement rapide après le référendum

Yanis Varoufakis © Reuters

"Lundi, les créanciers auront eu le message du peuple grec. Ils sont prêts à l'accord mais ils voulaient entendre le peuple", a affirmé le ministre à la télévision publique ERT. Et la Grèce de son côté "veut lundi matin une discussion substantielle sur une solution viable", c'est-à-dire comprenant des propositions sur la restructuration de la dette et pour la reprise, a-t-il ajouté.

A cette condition, "nous sommes prêts à accepter des mesures difficiles", a affirmé le ministre des Finances. "Lundi, il faudra que dans le cadre de l'Eurogroupe nous trouvions une solution", a-t-il encore insisté, plaidant de nouveau le "non" au référendum de dimanche qui donnera, selon lui, plus de poids à la position grecque. Il a insisté sur le fait que la "Grèce est et va rester dans l'euro".

Interrogé sur la levée des mesures de contrôle des capitaux et fermeture des banques en vigueur depuis lundi, il a affirmé que cela serait possible "immédiatement" en cas d'accord. Le décret du gouvernement organisant cet état bancaire d'exception est en vigueur jusqu'à mardi.

De la même façon, il a assuré avec fermeté que les réserves des banques suffiraient pour délivrer, le temps du contrôle des transactions, les 60 euros de retrait quotidien auxquels ont droit les Grecs aux distributeurs automatiques.

Athènes a fini par demander mardi un nouveau plan d'aide sur deux ans permettant de couvrir ses besoins, soit environ 30 milliards d'euros, tout en restructurant sa dette. Une demande dont la zone euro veut bien discuter, mais seulement après dimanche.

En savoir plus sur:

Nos partenaires