Grèce : les banques fermées jusqu'au 6 juillet, retraits limités à 60 euros/jour

29/06/15 à 06:22 - Mise à jour à 06:24

Source: Belga

Les établissements bancaires grecs resteront fermés jusqu'au 6 juillet, soit le lendemain du référendum initié par le gouvernement d'Alexis Tsipras, et les retraits aux guichets automatiques seront durant cette période limités à 60 euros par jour, selon l'arrêté sur le contrôle des capitaux publié au journal officiel grec dans la nuit de dimanche à lundi.

Grèce : les banques fermées jusqu'au 6 juillet, retraits limités à 60 euros/jour

© Reuters

Intitulé "Vacance bancaire de courte durée", cet arrêté liste les mesures valables du 28 juin au 6 juillet pour les établissements financiers et parmi celles-ci la fermeture des banques ainsi que la limitation des retraits aux distributeurs à 60 euros par jour.

Le texte, signé par le président de la République Prokopis Pavlopoulos et le Premier ministre Alexis Tsipras, fait état "du caractère d'extrême urgence et de la nécessité imprévue de protéger le système financier grec et l'économie grecque en raison du manque de liquidité entraîné par la décision de l'Eurogroupe du 27 juin de refuser l'extension de l'accord de prêt à la Grèce".

Pas de limitation des retraits bancaires pour les touristes étrangers

Les touristes séjournant en Grèce, et toute personne possédant une carte de crédit émise dans un pays étranger, ne seront pas concernés par les mesures de limitation des retraits bancaires aux distributeurs automatiques décidées par la gouvernement grec, a indiqué ce dernier dans la nuit de dimanche à lundi.

"Tous ceux visitant ou sur le point de visiter la Grèce" sont informés que les mesures de contrôle des capitaux annoncées quelques heures plus tôt "ne s'appliquent pas à ceux qui souhaitent faire des transactions et des retraits avec une carte de crédit émise dans leur pays d'origine", assure un communiqué du gouvernement destiné à rassurer, au plus fort de la saison, les touristes visitant la Grèce qui constituent un moteur vital de l'économie du pays.

En savoir plus sur:

Nos partenaires