Grèce: condamné pour avoir dit la vérité sur le déficit budgétaire

02/08/17 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Afp

Un tribunal d'Athènes a condamné mardi l'ancien directeur de l'agence statistique grecque (Elsat) à deux ans de prison avec sursis. Il lui était reproché d'avoir publié sans autorisation des données budgétaires pour l'année 2010.

Grèce: condamné pour avoir dit la vérité sur le déficit budgétaire

Andreas Georgiou (à gauche), en 2010. © AFP

Andreas Georgiou a été déclaré coupable de "manquement au devoir" pour avoir fait état sans autorisation d'un déficit budgétaire particulièrement élevé de 15% du PIB à l'autorité européenne des statistiques Eurostat. Selon le juge, le directeur aurait dû se concerter avec les autres membres du conseil d'administration de l'Elsat avant de publier ces données.

Pendant le mandat de M. Georgiou à Elstat de 2010 à 2015, le déficit public a été revu à la hausse passant de 13,6% du PIB à 15,4% et la dette est passée de 115,1% à 126,8% du PIB alors que pendant les années précédentes Athènes avait systématiquement sous-évalué ces chiffres en dissimulant la situation économique du pays.

Cette révision à la hausse du déficit a ouvert la voie à la participation du FMI aux côtés de la zone euro au premier plan de sauvetage grec en 2010. A l'époque, Andreas Georgiou était également membre du Conseil d'administration du FMI.

La participation de l'institution internationale, tenue pour principale responsable de l'imposition de politiques strictes d'austérité, a alors créé une grande controverse dans le pays, portée surtout par la gauche d'Alexis Tsipras au pouvoir depuis janvier 2015.

Andréas Georgiou a été publiquement défendu en 2016 par l'Union Européenne (UE) dont Marianne Thyssen, la commissaire européenne aux Affaires sociales, selon qui "les données sur la dette grecque pour la période de 2010 à 2015 ont été fiables et communiquées avec exactitude".

Un porte-parole de la Commission européenne a souligné mardi l'importance de disposer de services de statistiques indépendants, réaffirmant le soutien de l'exécutif européen à M. Georgiou. Les avocats de ce dernier ont indiqué qu'ils feraient appel du jugement.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires