Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

17/09/15 à 11:14 - Mise à jour à 11:26

Google Pay: un pacte faustien où l'immortalité fait place à la gratuité

Google vient de lancer aux Etats-Unis, Google Pay, un système de paiement sans contact. Derrière la facilité d'usage pour les consommateurs, cette nouveauté sera surtout un aspirateur de nos données personnelles, données qui seront à nouveau vendues aux annonceurs pour le plus grand bien des actionnaires de Google.

Google Pay: un pacte faustien où l'immortalité fait place à la gratuité

© REUTERS

A défaut de devenir éventuellement des banques, les grandes sociétés du numérique comme Apple ou Samsung se sont lancées avec passion dans les paiements avec smartphone. Google vient tout juste de les rejoindre avec Android Pay lancé aux Etats-Unis. Comme ses concurrents, Android Pay fonctionne grâce à la technologie de paiement sans contact NFC. L'idée de Google comme de ses concurrents, c'est de nous faciliter la vie, en nous permettant de stocker nos coordonnées bancaires et nos cartes de fidélité directement sur notre smartphone. Plus besoin donc de se trimbaler avec des portefeuilles pleins à craquer de cartes bancaires de débit et de fidélité de toute sorte. Désormais, il suffit de présenter son smartphone devant un terminal de paiement compatible avec la technologie NFC et, hop !, c'est payé en une fraction de seconde.

Partager

Google Pay, c'est une sorte de pacte faustien à la sauce moderne, sauf que dans ce pacte, l'immortalité a fait place à la gratuité.

Mais cette magie de la technologie a évidemment un prix : l'abandon de notre vie privée. Exactement comme Facebook qui nous suit à la trace, Android Pay a également pour objectif de récolter un maximum d'informations sur nous. Via nos achats par Android Pay, Google sait quels sont nos goûts, nos habitudes de consommation, nos endroits de prédilection et nos marques préférées, sans oublier, que Google Pay sait aussi à quelle fréquence nous achetons. Bref, comme Google capte déjà 46% du marché mondial de la publicité mondiale, ce nouveau service de paiement permettra à Google de ne pas se laisser distancer par Facebook et Apple. Ce sont de nouvelles informations très personnelles qui s'ajoutent à celles déjà récoltées par Google, via la messagerie gratuite Gmail, le site de vidéos gratuites YouTube et d'autres services gratuits comme la téléphonie via Skype ou bêtement via vos recherches sur le moteur de recherche Google. Ce nouveau service de paiement sans contact, démontre encore une fois la stratégie des géants du Net : nous suivre partout, en savoir un maximum sur nous, sur nos usages et sur nos habitudes. C'est la raison pour laquelle tous leurs services sont gratuits, car le produit, c'est vous, c'est nous ! Les géants du Net gagnent de l'argent grâce à nos données. Au fond, c'est une sorte de pacte faustien à la sauce moderne, sauf que dans ce pacte, l'immortalité a fait place à la gratuité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires