Gestion de patrimoine: bienvenue à Wilink!

27/11/14 à 10:15 - Mise à jour à 28/11/14 à 14:08

Source: Trends-Tendances

Une nouvelle marque est née dans le paysage financier belge : BFO, Elitis et FINB s'unissent pour devenir Wilink.

Gestion de patrimoine: bienvenue à Wilink!

© istock

Exit BFO, Elitis et FINB ! Place à Wilink. Les trois sociétés belges actives dans le conseil financier ont en effet choisi de grandir ensemble et de fusionner au sein d'une nouvelle structure baptisée Wilink. "Dans un marché en pleine évolution, exigeant et complexe, nécessitant de nombreux aménagements structurels, le monde du courtage doit impérativement s'adapter, situe Christophe Dister, administrateur délégué et co-fondateur de Wilink. Nous devions absolument nous unir pour répondre aux nouvelles exigences des clients et aux contraintes administratives liés aux réglementations de plus en plus strictes et de plus en plus lourdes en matière de de protection du consommateur."

Revendiquant la place de numéro un sur le marché belge de la distribution indépendante de solutions financières destinées aux particuliers et aux entreprises, "la nouvelle entité est le fruit d'une complémentarité, tant géographique que de compétences", ajoute Christophe Dister. Son offre repose sur une combinaison des quatre métiers hérités de BFO, Elitis et FINB. A savoir l'immobilier, les crédits, les assurances et les pensions ainsi que les placements et solutions bancaires. Elle s'appuie sur un réseau de 23 "agences" réparties sur l'ensemble du territoire belge, d'Arlon à Bruges en passant par Mons et Hasselt.

Cibler les "clients hybrides"

Côté stratégie, Wilink joue la carte du conseil personnalisé et de la proximité, couplée à une présence forte sur Internet et les nouveaux médias (réseaux sociaux, etc.). "Notre modèle se rapproche de celui d'une banque comme la Deutsche Bank qui combine une approche online avec un réseau de points de vente dans lequel la relation personnelle avec le client est privilégiée, complète Christophe Dister. Nous ne sommes pas un courtier direct ni un comparateur de prix. Notre ambition est de combiner le meilleur des deux mondes. Le client peut acheter des produits en ligne et venir chercher des conseils dans l'un de nos points de vente. Toute notre stratégie est basée sur le besoin de transparence et de proximité exigée par cette catégorie de consommateurs hybrides."

Notons enfin que Wilink affiche un chiffre d'affaires de 38 millions d'euros (exercice 2013), rassemble un total de 80.000 clients pour 350 collaborateurs et vise une croissance de ce chiffre d'affaire de 10 à 15 % par an à partir de 2016.

Nos partenaires