Fortis : la justice perquisitionne chez Filip Dierckx

21/05/10 à 09:25 - Mise à jour à 09:25

Source: Trends-Tendances

Sept descentes d'enquêteurs ont été menées jeudi matin dans le dossier Fortis, notamment au siège de BNP Paribas Fortis et au domicile de Filip Dierckx, n° 2 de la banque. L'objectif est toujours le même : voir si Fortis a diffusé de l'information incorrecte sur ses liquidités et sa solvabilité au moment où l'assemblée générale a approuvé le rachat d'ABN Amro.

Fortis : la justice perquisitionne chez Filip Dierckx

© Belga

Les enquêteurs sont descendus à sept endroits différents jeudi matin, notamment le siège de BNP Paribas Fortis à Bruxelles et le domicile de Filip Dierckx, actuel n° 2 de la banque, écrivent De Standaard et Het Nieuwsblad vendredi. Il s'agit de la deuxième vague de perquisitions dans ce dossier ouvert en octobre 2008.

Le parquet de Bruxelles a confirmé vendredi matin que des inspecteurs avaient mené des perquisitions jeudi au siège de BNP Paribas Fortis et chez plusieurs anciens et actuels dirigeants de l'entreprise. Il n'a toutefois pas fait d'autre commentaire.

La justice examine si Fortis a mépris les investisseurs dans la période du 6 août 2007 au 25 septembre 2008. En août 2007, l'assemblée générale devait se prononcer sur l'offre de Fortis sur ABN Amro. En septembre 2008, il était devenu clair que le rachat avait été surestimé et que Fortis périclitait.

Les enquêteurs tentent de voir si Fortis a diffusé à cette période de l'information incorrecte sur les liquidités et la solvabilité du groupe.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires