Fortis condamné : Deminor et Dolor enfoncent le clou

11/03/10 à 09:22 - Mise à jour à 09:22

Source: Trends-Tendances

L'autorité néerlandaise des marchés financiers a condamné Fortis pour information "incorrecte ou trompeuse". Deminor et Dolor s'en retrouvent renforcés, le premier confirmant sa décision d'introduire une action en responsabilité contre Fortis devant le tribunal de commerce de Bruxelles.

Fortis condamné : Deminor et Dolor enfoncent le clou

© Belga

Deminor a confirmé mercredi, dans un communiqué, sa décision d'introduire une action en responsabilité contre Fortis devant le tribunal de commerce de Bruxelles. Il réagissait à une décision de l'Autoriteit Financiële Markten (AFM) néerlandaise, qui a condamné Fortis à de lourdes amendes en raison d'infractions à la loi néerlandaise de supervision financière.

Selon l'AFM, les déclarations de Fortis avaient "un caractère incorrect ou trompeur", rapporte Deminor : "L'analyse effectuée par l'AFM et sa décision de sanctionner Fortis viennent confirmer et renforcer la propre analyse effectuée par Deminor de la communication de Fortis pendant la période ayant précédé le démantèlement du groupe."

Plus de 2.600 personnes sont déjà parties à la procédure devant le tribunal de commerce de Bruxelles, qui vise à réclamer "des dommages et intérêts pour les personnes lésées par l'information trompeuse diffusée par Fortis".

L'association Dolor se dit elle aussi renforcée dans sa position par la décision de l'AFM. Un de ses membres avait déjà déposé une plainte en partie civile le 10 octobre 2008 auprès du juge d'instruction de Bruxelles. "La décision de l'AFM confirme notre position selon laquelle les dirigeants de l'ancienne Fortis ont trompé les actionnaires", insiste Hendrik Boonen, président de Dolor.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires