Fidea et KBL, le doublé réussi de KBC

17/10/11 à 09:49 - Mise à jour à 09:49

Source: Trends-Tendances

KBC vient de signer la vente de sa filiale Fidea à l'américain J.C. Flowers pour 243,6 millions d'euros, quelques jours après avoir bouclé la cession de sa banque privée KBL au qatari Precision Capital.

Fidea et KBL, le doublé réussi de KBC

© Belga

KBC a conclu un accord avec la société d'assurances J.C. Flowers & Co. portant sur la cession de sa filiale Fidea Belgique pour un montant total de 243,6 millions d'euros, y compris 22,6 millions d'euros de dividende avant finalisation et sous réserve d'ajustements de prix à la clôture des comptes, a annoncé le groupe bancaire lundi.

Cette cession "s'inscrit dans le plan de recentrage stratégique que KBC avait annoncé fin 2009", a-t-il précisé en soulignant que l'opération "n'aura aucune incidence défavorable sur le modèle d'entreprise de KBC sur ses marchés domestiques".

"Le désinvestissement de Fidea est l'un des choix difficiles que nous ayons dû faire pour répondre aux exigences de la Commission européenne, a déclaré Jan Vanhevel, administrateur délégué de KBC, dans le communiqué. Néanmoins, nous sommes heureux que J.C. Flowers & Co., un groupe doté d'une vaste expérience du secteur bancaire et d'assurance en général, ait choisi Fidea comme premier investissement majeur sur le marché belge."

La transaction libérera environ 0,1 milliard d'euros de capital pour KBC, essentiellement en réduisant de 1,8 milliard d'euros les actifs pondérés par le risque, sachant toutefois que la transaction aura finalement une incidence négative de quelque 0,1 milliard d'euros sur le compte de résultats de KBC. L'impact positif global sur le ratio Tier 1 de KBC est estimé à 0,1 %, a encore indiqué le groupe.

L'opération doit encore recevoir l'aval des autorités de contrôle et devrait être finalisée au premier trimestre 2012.

Fidea et KBL : deux importants dossiers bouclés par KBC en quelques jours

L'Europe avait mis KBC dans l'obligation de vendre ses filiales Centea et Fidea, en échange des quelque 7 milliards d'aides d'Etat reçus en 2008. Voici plus d'un mois, on avait appris que J.C. Flowers & Co s'intéressait de près à la compagnie d'assurances Fidea. La compagnie américaine était pressentie pour prendre part au second tour de la vente de Fidea.

KBC s'est tourné vers le monde du private equity, l'intérêt de la part de ses concurrents s'étant avéré assez faible lors du premier tour. Avec le deal autour de Fidea, KBC aura réussi à conclure deux importants dossiers de vente en peu de temps. Le bancassureur avait en effet annoncé, voici quelques jours, qu'il était tombé d'accord avec Precision Capital pour la vente de la filiale privée KBL pour 1,05 milliard d'euros.

Fidea occupe la 13e place sur le marché des assurances en Belgique, dont elle détient 1,5 %.

Par ailleurs, selon le quotidien financier polonais Warta, une dizaine de groupes internationaux envisagent le rachat à KBC de sa compagnie d'assurance en Pologne. Sont cités le suisse Zurich, le japonais Sompo, l'autrichien Vienna Insurance, les allemands Allianz et Talanx, l'italien Generali et le français Axa. La transaction est estimée à entre 233 et 350 millions d'euros.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires