Ethias: un bénéfice net en forte hausse et un nouveau CEO

21/03/17 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Belga

Ethias a terminé l'année 2016 sur un bénéfice net de 80 millions d'euros, en hausse de 60% par rapport à 2015, malgré un impact négatif de quelque 10 millions d'euros dû aux attentats du 22 mars, a annoncé lundi l'assureur.

Ethias: un bénéfice net en forte hausse et un nouveau CEO

/ © belga

Le résultat normalisé (selon les normes comptables belges) atteint, lui, 254 millions, contre 291 millions d'euros en 2015.

L'encaissement global a légèrement progressé en "non-vie" à 1,31 milliard d'euros (+0,75%) mais il est en baisse dans le segment "vie" à 1,14 milliard d'euros (-2,29%). L'encaissement total s'élève dès lors à 2,45 milliards d'euros en 2016, en léger recul (-0,69%).

Le ratio combiné de la compagnie d'assurances, mesure-clef du secteur représentant les coûts des sinistres par rapport aux primes, reste sous la barre des 95%.

Ethias, qui s'est vu demander par la Banque nationale de Belgique d'accroître sa solvabilité afin d'être mieux armé face aux marchés financiers volatils et au contexte de taux d'intérêt faibles, précise que sa marge de solvabilité II s'élevait à 145% fin décembre 2016, pour un objectif à terme de minimum 150%.

L'année 2016 a aussi été marquée par la réalisation de deux opérations "Switch" visant à accélérer l'extinction du portefeuille vie individuelle (produit FIRST) et à renforcer la solvabilité d'Ethias. A ce sujet, l'assureur explique: "ces deux opérations ont permis une diminution de plus de 57% des réserves du First A existant à fin décembre 2015. Le nombre de contrats est passé de plus de 26.000 à moins de 13.000. Le coût des deux opérations Switch (202 millions d'euros) a un impact direct sur le résultat 2016 mais ces opérations ont permis d'améliorer de façon significative et récurrente la marge de solvabilité sous Solvency II, en vigueur depuis le 1er janvier 2016 (impact d'environ 24% en net sur la marge de Solvabilité II)."

Les attentats terroristes du 22 mars 2016 ont conduit à l'ouverture de "nombreux sinistres en accident de travail et en responsabilité civile", mais le coût pour Ethias est de l'ordre de 10 millions d'euros "après intervention de la réassurance et du TRIP (Terrorism Reinsurance and Insurance Pool)"

Le conseil d'administration proposera par ailleurs le versement d'un dividende de 45 millions d'euros à sa société mère, Vitrufin, dividende équivalent à celui de l'année précédente.

Philippe Lallemand nouveau CEO

Par ailleurs, le conseil d'administration d'Ethias, réuni lundi, a décidé de désigner Philippe Lallemand en qualité de CEO.

Cette nomination sera soumise à la Banque nationale de Belgique qui doit donner son feu vert, a-t-il précisé.

Selon De Tijd, Philippe Lallemand était l'un des deux candidats retenus en interne, aux côtés de Benoît Verwilghen, l'actuel CEO ad interim qui avait succédé à Bernard Thiry l'an passé.

Philippe Lallemand est membre du comité de direction d'Ethias, en charge des relations avec les gestionnaires locaux et les entreprises.

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires