Etats-Unis: la Fed dégrade ses prévisions économiques

23/06/11 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Trends-Tendances

La Federal Reserve a nettement dégradé mercredi ses prévisions économiques, avec une croissance qui devrait selon elle être encore sous les 3% en fin d'année, et un chômage et une inflation à des niveaux supérieurs à ceux espérés jusque-là.

Etats-Unis: la Fed dégrade ses prévisions économiques

© Image Globe / JIM LO SCALZO

Les participants à une réunion de politique monétaire à Washington le même jour ont situé entre 2,7% et 2,9% la croissance économique en glissement annuel au quatrième trimestre. Fin avril, ils la voyaient entre 3,1% et 3,3%.

La croissance américaine n'a été que de 1,8% en rythme annuel au premier trimestre et devrait, selon les économistes, ne pas être loin de ce rythme au deuxième trimestre.

Le taux de chômage se situe dans les projections de la Fed entre 8,6% et 8,9% en moyenne au quatrième trimestre, alors que deux mois auparavant elle tablait sur 8,4% à 8,7%. Ce taux de chômage est remonté à 9,1% en mai.

Enfin, l'inflation est vue entre 2,3% et 2,5% en glissement annuel et entre 1,5% et 1,8% en excluant l'énergie et l'alimentation. Ces prévisions sont supérieures à celles d'avril, de 0,2 à 0,3 point de pourcentage.

Dans son communiqué publié mercredi, le comité de politique monétaire a jugé que la croissance de la première économie mondiale se faisait à "un rythme modéré, quoique légèrement plus lent" qu'il n'avait anticipé. Il a relevé les indicateurs "plus faibles qu'anticipé" de la santé du marché du travail.

La Fed a décidé de laisser sa politique monétaire inchangée, avec entre autres un taux d'intérêt directeur qui devrait rester proche de zéro "pendant une longue période" encore.

Elle a estimé que le ralentissement économique actuel était "en partie" dû à des facteurs "qui seront probablement temporaires".

Etats-Unis : la Fed décide le statu quo dans sa politique monétaire

La Federal Reserve a décidé mercredi, à l'unanimité de son comité de politique monétaire, de laisser inchangé son taux directeur, dans une fourchette de 0 % à 0,25 %, car la croissance économique avance à un rythme "plus lent" qu'espéré.

Ce taux est maintenu près de zéro depuis décembre 2008. C'est la 22e réunion consécutive à l'issue de laquelle le comité de politique monétaire de la Fed annonce qu'il y restera encore "pendant une longue période".

La Fed a dit sa déception face aux dernières données économiques : "La reprise économique se poursuit à un rythme modéré, quoique légèrement plus lent que le comité ne le prévoyait. Par ailleurs, les indicateurs récents sur le marché du travail ont été plus faibles qu'anticipé."

Elle a cependant décidé le statu quo, à savoir de maintenir au 30 juin l'expiration de son programme de rachat de 600 milliards de dollars de titres de dette du Trésor lancé en novembre.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires