Ernst & Young poursuivi pour avoir aidé Lehman à embellir ses comptes

22/12/10 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Trends-Tendances

Le procureur général de l'Etat accuse Ernst & Young d'une "fraude comptable consistant à retirer subrepticement du bilan de Lehman des dizaines de milliards de dollars de titres financiers liés aux marchés du crédit, afin de tromper le grand public sur l'état réel de ses liquidités".

Ernst & Young poursuivi pour avoir aidé Lehman à embellir ses comptes

© Bloomberg

L'Etat de New York a annoncé mardi dans un communiqué avoir lancé des poursuites contre Ernst & Young, cabinet chargé de certifier les comptes de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers, l'accusant de l'avoir aidée à masquer l'imminence d'une faillite.

Andrew Cuomo, procureur général de l'Etat, a déposé une plainte au civil où il accuse le cabinet d'une "fraude comptable consistant à retirer subrepticement du bilan de Lehman des dizaines de milliards de dollars de titres financiers liés aux marchés du crédit, afin de tromper le grand public sur l'état réel de ses liquidités".

Précisément, il accuse Ernst & Young d'avoir mis en oeuvre "pendant plus de sept ans, jusqu'au dépôt de bilan en septembre 2008", une technique appelée "Repo 105", qui consiste à prêter à une autre institution financière des actifs de mauvaise qualité juste le temps d'arrêter les comptes trimestriels. Des banques européennes prenaient ces actifs durant quelques jours en échange de liquidités. Elles recevaient une commission.

"Un cabinet comptable de réputation mondiale, chargée d'auditer les communications financières de Lehman, a aidé à cacher ces renseignements cruciaux", a dénoncé Andrew Cuomo. Les poursuites ont pour but de récupérer "la totalité des honoraires collectées pour le travail accompli au profit de Lehman entre 2001 et 2008, qui dépassent les 150 millions de dollars, plus des dommages et intérêts pour les investisseurs", a indiqué l'Etat de New York.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires