Epargne : quand la fidélité ne paie pas...

10/02/11 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Trends-Tendances

A aucun moment, le rendement global réellement obtenu par les épargnants n'atteint le rendement global promis par l'institution bancaire, a conclu Test-Achats sur base de simulations.

Epargne : quand la fidélité ne paie pas...

© Thinkstock

Les comptes d'épargne à taux de base réduit assortis d'une prime de fidélité, visant à récompenser les épargnants qui ne touchent pas à leur argent durant une période donnée, ne sont pas vraiment avantageux et le taux global affiché est un taux limite que l'épargnant n'atteint que rarement, selon Test-Achats, citée dans Le Soir jeudi.

?

De nombreuses banques proposent, depuis un certain temps, un rendement plus élevé aux épargnants qui bloquent leur argent pendant un minimum de douze mois. Elles offrent pour ce faire un taux de base réduit assorti d'une prime de fidélité élevée.

?

Pourtant, les apparences sont trompeuses, selon l'organisation de défense des consommateurs, qui a effectué des simulations. Sa conclusion ? A aucun moment, le rendement global réellement obtenu par les épargnants n'atteint le rendement global promis par l'institution bancaire. Et l'écart entre le rendement global réellement obtenu et celui promis est proportionnel à la prime de fidélité.

?

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires