En Islande, Landsbanki réclamera 1,5 milliard à ses ex-dirigeants

17/05/10 à 17:39 - Mise à jour à 17:39

Source: Trends-Tendances

Nationalisée en urgence en octobre 2008, la banque islandaise Landsbanki serait sur le point de réclamer jusqu'à 1,5 milliard d'euros à ses anciens responsables. Les chances de récupérer ce montant sont cependant ténues : deux des trois principaux ex-actionnaires de la banque sont insolvables.

En Islande, Landsbanki réclamera 1,5 milliard à ses ex-dirigeants

© Bloomberg

La banque islandaise Landsbanki, nationalisée d'urgence lors de la chute du système bancaire islandais en octobre 2008, compte réclamer jusqu'à 1,5 milliard d'euros à ses anciens principaux dirigeants et actionnaires, a déclaré vendredi une responsable.

Le comité de redressement de la Landsbanki a en effet préparé une plainte contre les anciens dirigeants et PDG de la banque islandaise, qui pourrait être déposée d'ici quelques semaines, a déclaré Herdis Hallmarsdottir, une responsable dudit comité, à la télévision islandaise TV2 : "Nous avons déjà informé un courtier en assurances de 11 cas où nous demandons des dommages et intérêts. Dans nos réclamations les plus élevées, nous demandons 250 milliards de couronnes (1,5 milliard d'euros)."

Même si les chances sont limitées de récupérer l'intégralité de la somme - deux des trois principaux ex-actionnaires de la banque sont insolvables - l'objectif est d'actionner une assurance britannique contre les fraudes de dirigeants, a-t-elle expliqué.

L'étau s'est resserré la semaine dernière autour des anciens grands dirigeants des trois principales banques islandaises, qui avaient fait défaut en octobre 2008. Plusieurs responsables (dont le PDG) de la banque Kaupthing ont été arrêtés, tandis que le comité de redressement de la banque Glitnir réclame quelque 2 milliards de dollars à ses anciens dirigeants et actionnaires.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires