Durée minimale de détention des titres financiers pour limiter la spéculation

30/08/11 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Trends-Tendances

Plusieurs parlementaires européens ont plaidé lundi en faveur d'une période minimale de détention des titres financiers, afin de limiter les échanges ultra-rapides à vocation spéculative.

Durée minimale de détention des titres financiers pour limiter la spéculation

La commission économique et monétaire du Parlement a reçu lundi, pour sa réunion de rentrée, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, après un été très difficile sur les bourses mondiales. Les élus ont presque unanimement salué les injections massives de liquidités décidées par la BCE pour apaiser les tensions dans le secteur financier européen.

Ils ont évoqué les options politiques s'offrant aux dirigeants européens, alors que de nombreux observateurs sont pessimistes sur l'avenir même de l'euro. La plupart d'entre eux ont défendu la création d'une véritable union économique.

"La BCE ne peut pas pallier de façon illimitée toutes les carences", a dit la libérale française Sylvie Goulard. Plutôt qu'un "grand saut fédéral", elle a plaidé pour "un calendrier, avec des étapes, pour que les citoyens et surtout les marchés comprennent que nous sommes sur le chemin de l'unité".

D'autres ont évoqué des pistes pour limiter la spéculation financière. Le conservateur allemand Werner Langen et le socialiste luxembourgeois Robert Goebbels ont ainsi appelé à ce que soit décrétée une période minimale de détention des titres. Il faut imposer " des limitations de vitesse aux casse-cous de la route financière", a dit M. Goebbels.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires