Dexia termine 2016 en bénéfice

23/02/17 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Belga

Le groupe en résolution ordonnée Dexia a terminé 2016 sur un bénéfice net de 353 millions d'euros, porté par des éléments à caractère exceptionnel, a-t-il annoncé jeudi. C'est la deuxième année consécutive de bénéfices pour Dexia qui avait enregistré en 2015 un résultat annuel positif de 163 millions d'euros.

Dexia termine 2016 en bénéfice

© Reuters

Dans le détail, Dexia a bénéficié de la reprise de la provision comptabilisée sur Heta Asset Resolution AG (+136 millions d'euros), ainsi qu'un résultat lié au contexte de taux d'intérêt négatifs (+144 millions d'euros). Des éléments de volatilité comptable (+90 millions d'euros) et des éléments non-récurrents (+122 millions) ont également apporté une contribution positive.

"Le résultat positif de l'année 2016 vient renforcer la solvabilité du groupe, un point important dans le contexte de l'année 2017. Ce résultat ne peut cependant pas constituer une base d'extrapolation pour l'avenir, car il s'agit des chiffres d'une banque en résolution qui reste particulièrement sensible à la volatilité du contexte macroéconomique", souligne son administrateur délégué, Wouter Devriendt, cité dans un communiqué.

Dexia a poursuivi ses efforts de réduction de la taille de son bilan, qui a maigri de 17,5 milliards d'euros en 2016 pour atteindre 212,8 milliards d'euros au 31 décembre 2016.

Nonobstant un contexte de marché incertain, le groupe est également parvenu à faire évoluer favorablement sa structure de financement au cours de l'année 2016. La baisse du volume de financement a notamment permis à Dexia de diminuer son recours aux financements souscrits auprès de la Banque centrale européenne, actuellement plus onéreux que ceux de marché. L'encours total, qui s'élevait à 15,9 milliards d'euros fin décembre 2015, a été ramené à 655 millions au 31 décembre 2016.

"En 2017, nous devrons rester attentifs à l'évolution de la base de coûts et poursuivre les mesures de renforcement de la solvabilité. Parallèlement, nous devrons nous atteler à améliorer la gestion de notre risque opérationnel, émanant d'une infrastructure complexe et souvent obsolète. La conduite de la résolution du groupe, dans des circonstances difficiles, n'est possible que grâce à l'engagement quotidien de nos 1.083 collaborateurs et je les en remercie", commente encore Wouter Devriendt, qui a succédé l'an dernier à Karel De Boeck.

Dans une réaction à l'agence Belga, le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, a fait part de sa satisfaction par rapport au maintien de la liquidité et de la solvabilité de Dexia "à un niveau provisoirement rassurant" et ce, malgré des marchés très turbulents en 2016.

Le ministre souligne toutefois qu'une grande vigilance doit rester de mise. "Je compte sur le management de Dexia pour prendre les décisions, sur base d'une analyse de scénario constante, qui réduisent au minimum les coûts de ce dossier pour la société. Mon cabinet suivra de près, avec le management, les évolutions futures".

Nos partenaires