Dexia rassure et remonte en Bourse, mais...

05/10/11 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Trends-Tendances

Après une lourde chute lundi et surtout mardi, l'action Dexia reprend du poil de la bête mercredi à la Bourse de Bruxelles. Si les investisseurs semblent rassurés à court terme, des questions demeurent, notamment sur la garantie d'Etat dont la banque pourrait bénéficier... et sa pérennité.

Dexia rassure et remonte en Bourse, mais...

© Belga

Dexia dans le vert mercredi matin à la Bourse de Bruxelles

L'action Dexia était largement dans le vert mercredi matin à l'ouverture de la Bourse de Bruxelles, après la décision du gouvernement, mardi soir, de consolider et garantir les activités du groupe en Belgique. Après avoir ouvert en hausse de 1,59 %, l'action grimpait à plus de 8 % en quelques minutes. Le Bel 20 était lui aussi positif (+ 1,7 %).

Le gouvernement fédéral a fait savoir qu'il mettrait tout en oeuvre pour éviter une déroute à la banque Dexia dont il est actionnaire, notamment en apportant sa garantie d'Etat à la création d'une structure de défaisance pour isoler ses actifs problématiques.

"Comme en 2008, la Belgique fera tout ce qui est nécessaire pour qu'aucun épargnant et aucun client de Dexia Belgique ne perde un centime d'euro en ces temps de turbulences au niveau de l'activité bancaire", rassurait mardi soir le Premier ministre démissionnaire, Yves Leterme, à l'issue d'une réunion extraordinaire du comité ministériel restreint (kern).

Après une chute de plus de 10 % lundi, le cours de Dexia avait perdu plus de 20 % mardi, l'action clôturant 1,01 euro en fin de journée.

Dexia : une solution devrait être trouvée d'ici jeudi (Baroin)

Une bonne partie de la solution au problème Dexia devrait être trouvée jeudi, a déclaré mercredi François Baroin, ministre français de l'Economie. "Dexia ne pourra pas rester en l'état, c'est incontestable", a-t-il indiqué sur RTL.

Le bancassureur franco-belge est en grande difficulté, malgré un premier sauvetage fin 2008, et ne pourra vraisemblablement pas conserver sa structure actuelle. Interrogé sur l'éventualité d'un adossement des activités de financement des collectivités locales de Dexia à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et à la Banque Postale, le ministre a répondu : "C'est évidemment la piste la plus sérieuse, parce que c'est la plus solide, parce que c'est la plus expérimentée, parce que c'est celle que l'on connaît mieux."

De son côté, Jean Leonetti, ministre français des Affaires européennes, a estimé sur Canal+ que cette opération de démantèlement n'était pas la première d'une longue série, mais un "événement très particulier. Dexia a des problèmes depuis bien longtemps. Cela fait 20 ans qu'il y a des problèmes de gestion. C'est un événement très particulier qui n'a rien à voir avec la dette grecque. La France garantit les créanciers et les gens qui ont déposé leurs biens dans cette banque. Il n'y aura pas de faillite, de déficits sur ce que l'on va rembourser à ceux qui ont mis en dépôt leur argent."

Les Etats ne pourront garantir longtemps les banques, a-t-il toutefois estimé : "Une mesure (possible pour y remédier), c'est qu'on oblige les banques à se restructurer, à avoir des fonds propres."

Enfin, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a affirmé sur Europe 1 que l'intervention de la France en faveur de la banque ne menaçait pas la note souveraine AAA de l'Hexagone, la meilleure possible pour un Etat.

Fitch place la note de viabilité de Dexia sous surveillance négative

Fitch Ratings a annoncé mercredi avoir placé sous surveillance négative la note de viabilité de Dexia, dont l'avenir est actuellement à un tournant. Cette note de viabilité avait déjà été abaissée, de bb à b+, par l'agence de notation le 27 septembre dernier. Le placement sous surveillance négative laisse planer la perspective d'un nouvel abaissement de cette note de viabilité.

Fitch confirme en revanche la note d'émetteur long terme A+ attribuée à Dexia, laquelle est assortie d'une perspective stable. Les notes d'émetteur long terme des trois principales filiales de Dexia, à savoir, Dexia Credit Local, Dexia Bank Belgique et Dexia Banque Internationale à Luxembourg (BIL) sont également à A+, avec une perspective stable.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires