Dexia: Pierre Richard réfute toute mégalomanie

02/12/11 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Trends-Tendances

L'ancien patron du groupe Dexia Pierre Richard a réfuté vendredi toute visée mégalomane dans la politique du groupe franco-belge qu'il a dirigé entre 2000 et 2006 en tant que CEO, puis comme président du conseil d'administration jusqu'en 2008.

Dexia: Pierre Richard réfute toute mégalomanie

© Image Globe

"De la mégalomanie? Peut-être. Je ne sais pas. Tout dépend où l'on place la limite de ce qu'est la mégalomanie", a-t-il commenté lors d'une audition devant la commission spéciale de la Chambre sur le démantèlement de Dexia.

"Notre stratégie était peut-être trop ambitieuse, mais elle a toujours été affichée. Aucune objection n'a jamais été formulée par une quelconque autorité et le conseil d'administration l'a toujours approuvée".

Entre 2000 et 2008, le bilan du groupe est passé d'un volume de 258 milliards à 651 milliards d'euros, une politique que Pierre Mariani, nouveau patron du groupe, et Jean-Luc Dehaene, président actuel du groupe, ont qualifiée de "mégalomane".

Devant les députés, M. Richard a rappelé que durant cette période, marquée par une consolidation généralisée dans le milieu bancaire, Dexia était restée en 20e position du classement des grandes banques mondiales.

"Nous avons donc fortement grandi, mais les autres aussi...", s'est-il défendu.

Pour lui, la déroute du groupe a été provoquée par son modèle de financement orienté essentiellement vers les marchés, lesquels se sont complètement bloqués avec la faillite de la banque américaine Lehman Brothers.

"Notre modèle présupposait que les blocages (de financement sur les marchés) ne seraient jamais durables. La crise de 2008 a montré que c'était possible. Les marchées étaient devenus irrationnels..."

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires