Dexia: Nouvelle proposition attendue concernant le Holding Communal

21/10/11 à 19:43 - Mise à jour à 19:43

Source: Trends-Tendances

Une réunion a eu lieu ce vendredi, à l'invitation de Dexia Banque Belgique, à propos du Holding Communal. Y ont participé Dexia et les Régions.

Dexia: Nouvelle proposition attendue concernant le Holding Communal

© EPA

Des contacts ont eu lieu avec le fédéral qui était également invité mais n'a pas envoyé de représentant, a-t-on indiqué à bonne source. Une nouvelle proposition de Dexia est attendue, a-t-on ajouté. La banque est en effet concernée au premier chef par le Holding dont elle le premier créancier.


Le conseil d'administration du Holding a décidé lundi de convoquer une assemblée générale extraordinaire le 7 décembre afin de décider de la dissolution volontaire de l'institution. D'ici là, il a demandé aux pouvoirs publics d'assurer ses besoins de liquidité.
Virtuellement en cessation de paiement depuis l'acquisition par l'Etat belge de Dexia Banque, le Holding doit faire face à une série de dettes qui viennent à échéance bientôt. L'une d'elles sera liquide et exigible samedi. Samedi, le conseil d'administration Holding pourrait donc constater que l'institution est en cessation de paiement.


Depuis plus d'une semaine, le niveau fédéral et les Régions ont chacun avancé leur scénario pour trouver une solution au problème et éviter une faillite pure et dure qui coûterait cher à tout le monde. Le fédéral refuse toutefois d'assumer plus que ce qu'il considère comme étant sa part, rappelant qu'il a assumé ses responsabilités par le sauvetage de Dexia. A ses yeux, il revient aux Régions de prendre en charge le Holding moyennant un coup de pouce de sa part que ces dernières jugent insuffisant. Les Régions estiment en revanche qu'elles en font déjà assez. La mise en oeuvre de la position fédérale leur ferait perdre 670 millions d'euros. Le dossier semble donc bloqué même si vendredi l'on parlait de réunion constructive.


Dans le scénario fédéral, l'ensemble des pertes est assumé par les pouvoirs publics, la plus grosse part par les Régions, celles-ci
s'étant portées garantes du Holding à hauteur de 450 millions d'euros. Au contraire de la solution fédérale, le scénario régional implique les banques: Dexia, en lui faisant renoncer à une partie de sa créance (222 millions d'euros) à l'égard du Holding, ainsi qu'Ethias et BNP Paribas Fortis.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires