Dexia : le fédéral s'est abstenu, Reynders confirme

10/05/12 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Trends-Tendances

Les représentants du gouvernement fédéral au conseil d'administration de Dexia se sont, tout comme ceux des gouvernements wallon et bruxellois, abstenus mercredi lors du vote de décharge de responsabilité des administrateurs du groupe franco-belge, a révélé jeudi matin Didier Reynders.

Dexia : le fédéral s'est abstenu, Reynders confirme

© BELGA

Ils l'ont fait sur instruction du gouvernement qui avait accepté, lors d'une réunion du conseil ministériel restreint, la proposition faite par le Premier ministre, Elio Di Rupo (PS), a-t-il précisé lors de l'émission Matin Première de la RTBF-radio, dont il était l'invité. M. Reynders a souligné qu'il aurait souhaité un "avis commun" du fédéral et des entités fédérées lors de ce vote.

Mais il a noté que le ministre-président flamand, Kris Peeters (CD&V), n'était "pas sur la même ligne" que le ministre fédéral des Finances, Steven Vanackere, qui appartient pourtant au même parti.

Le ministre des Affaires étrangères, qui a été durant plus de douze ans titulaire du portefeuille des Finances, a rappelé que l'Etat fédéral ne représentait que 5% au sein de Dexia. "Ce n'est pas le fédéral qui décide de tout", a-t-il fait valoir.

Les actionnaires de Dexia, réunis mercredi après-midi en assemblée générale, ont accordé la décharge, à 82,25% de "oui", aux administrateurs du holding franco-belge pour l'exercice 2011.

A l'inverse, le "non" a obtenu 17,75% des votes des actionnaires. Les absentions, très nombreuses, ne sont pas prises en considération dans le résultat du vote. Le vote de décharge de responsabilité portait sur le conseil d'administration de Dexia pris dans son ensemble et non sur les administrateurs pris individuellement.

Au total, le vote en faveur de la décharge a réuni 515 millions de voix, pour 111 millions de voix contre et 546,4 millions de voix pour l'abstention.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires