Dexia: "La rentabilité structurelle ne sera plus possible"

17/05/17 à 19:44 - Mise à jour à 19:39

Source: Belga

"Il est très peu probable que Dexia puisse un jour à nouveau être rentable", a affirmé mercredi Wouter Devriendt, administrateur délégué de la banque en résolution ordonnée depuis 2012. Le bénéfice de 353 millions d'euros que le groupe a engrangé en 2016 n'est en rien un gage pour les années futures, a-t-il souligné lors de l'assemblée générale des actionnaires à Bruxelles.

Dexia: "La rentabilité structurelle ne sera plus possible"

© Internet

Dexia a été mis en résolution ordonnée en 2012. Depuis lors, le groupe se sépare petit à petit de ses actifs toxiques et s'attelle à réduire la taille de son bilan.

"En 2012 avait été mis sur pied un plan sur 10 ans. On tablait alors sur une réduction des pertes et un retour à la rentabilité en 2017-2018", a expliqué Wouter Devriendt. "Mais une rentabilité structurelle n'est aujourd'hui plus à l'ordre du jour, car les circonstances ont depuis fortement changé."

Le bilan du groupe a diminué plus rapidement que prévu, a-t-il expliqué. Alors qu'il diminue d'environ 10 milliards par an, le portefeuille a été réduit de 15 milliards en 2016, à 120 milliards. Les revenus du groupe ont ainsi également diminué plus qu'attendu.

Or le groupe n'est pas parvenu à faire baisser ses coûts au même rythme et de nouvelles dépenses sont également apparues. Dexia doit par exemple régler la taxe bancaire que l'Europe a créée pour soutenir les banques en difficulté (single resolution fund). En 2016, ces taxes ont représenté 115 millions d'euros, soit 21% du total des coûts. "Nous ne payons pas cette taxe avec plaisir, car nous ne bénéficierons jamais du mécanisme", a commenté l'administrateur délégué.

Dexia tente donc désormais de réduire ses coûts fixes et c'est dans ce contexte qu'a été annoncé un partenariat avec Cognizant, mercredi, en vue de sous-traiter sa division informatique. L'objectif est également de donner une perspective aux 140 employés qui devraient être repris par Cognizant.

La nouvelle équipe dirigeante, que M. Devriendt a rejoint il y a un an, travaille actuellement sur la stratégie à mettre en place au-delà de 2021. "La réglementation a évolué, le contexte des taux a évolué... Nous réfléchissons à ce que nous pourrions améliorer et/ou accélérer", a indiqué le patron.

Nos partenaires