Dexia : la chute d'Arco coûtera 1 milliard à l'Etat

16/11/11 à 06:36 - Mise à jour à 06:36

Source: Trends-Tendances

Une liquidation, au moins partielle, du groupe Arco, bras financier du Mouvement ouvrier chrétien et l'un des principaux actionnaires de Dexia, est confirmée. La facture totale, pour l'Etat, atteindrait le milliard d'euros.

Dexia : la chute d'Arco coûtera 1 milliard à l'Etat

© BELGA

Selon L'Echo et De Tijd, la facture pour le fédéral pourrait au final approcher 1 milliard d'euros en raison de la garantie de l'Etat pour les épargnants dont bénéficieraient les quelque 800.000 coopérateurs particuliers des différentes sociétés du groupe Arco.

Un conseil d'administration d'Arcofin était programmé mardi soir et ceux d'Arcopar et d'Arcoplus doivent se tenir ce mercredi. Au programme: la liquidation, au moins partielle, du groupe. Les coopérateurs particuliers d'Arco, couverts in extremis par une garantie de 100.000 euros par personne, comme les épargnants classiques, avaient investi un peu plus de 1,4 milliard d'euros dans le groupe. En cas de faillite, le fédéral devrait les dédommager immédiatement avant de récupérer, ensuite, ce qui peut encore l'être. Et au final, la facture pour l'Etat pourrait frôler le milliard d'euros, écrivent les deux quotidiens mercredi.

Avec une action Dexia qui a clôturé mardi à 0,37 euro, la participation d'Arco dans le holding du groupe Dexia ne vaut plus que 100 millions d'euros. Or fin 2010, Arco valorisait toujours cette participation à 10,41 euros par action, soit près de 2,7 milliards d'euros.

[UPDATE] La présidente d'Arco confirme la liquidation prochaine de trois sociétés du holding

Francine Swiggers, présidente du comité de direction du groupe Arco, a confirmé mercredi matin sur les ondes de la VRT que le holding coopératif projettait de liquider trois de ses sociétés, en l'occurrence Arcofin, Arcopar et Arcoplus. Cette décision s'explique par les pertes importantes subies dans la foulée du démantèlement de Dexia, dont Arco est l'un des principaux actionnaires.

Les actionnaires seront amenés à se prononcer lors d'assemblées générales extraordinaires le 8 décembre prochain.

Les associés particuliers des coopératives Arcofin, Arcopar et Arcoplus bénéficient de la garantie de l'Etat pour un maximum de 100.000 euros, mais les 8.000 sociétés dans Arco essuieront une perte. Aucun montant n'a été précisé car il dépend de la réalisation des liquidations, a encore souligné Francine Swiggers.

Arco avait participé à la recapitalisation du groupe Dexia en 2008. Le holding coopératif possède 13,8 % du capital du Holding Dexia.

Combien la liquidation partielle d'Arco rapportera : mystère

Concrètement, la société Arcofin, qui dispose de fonds propres de 1,51 milliards d'euros, a essuyé une perte de valeur de 2,34 milliards d'euros sur sa participation dans Dexia. Pour Arcopar, dont les fonds propres atteignent 1,53 milliards d'euros, la perte de valeur atteint 1,15 milliard d'euros.

"L'intention est de vendre de manière organisée les actifs des sociétés coopératives, a déclaré Francine Swiggers. Nous voulons prendre le temps nécessaire. Cela sera fait en dialogue avec nos créanciers." La présidente d'Arco a précisé que la liquidation pourrait prendre deux à trois ans.

Ce que cette liquidation rapportera dépendra en grande partie de la valeur de l'action Dexia : "Nous possédons près de 250 millions d'actions Dexia. Un cours de 0,50 euro, 1 euro ou 2 euros fait donc une grand différence !"

Les associés particuliers de la coopérative devront donc prendre leur mal en patience. Ceux-ci sont au nombre de 780.000 et leur mise s'élève en moyenne à 2.000 euros. Si Arco ne retire pas suffisamment d'argent des liquidations, les associés (personnes physiques) de la coopérative pourront faire appel à la garantie de l'Etat. L'arrêté royal fixant cette garantie n'a pas encore été publié mais Francine Swiggers s'est montrée confiante à ce sujet. "La garantie de l'Etat nous avait déjà été promise en 2008 et a encore été récemment confirmée. Le roi a déjà signé l'arrêté royal."

Outre les coopérateurs particuliers, un certain nombre de personnes morales liées au Mouvement ouvrier chrétien (syndicats, mutuelles, etc.) ainsi que quelque 8.000 associations sont présentes dans le capital des sociétés coopératives d'Arco. Ces personnes morales ne pourront pas faire appel à la garantie de l'Etat.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires