Dexia : la Belgique et la France gagnent du temps

23/05/12 à 10:01 - Mise à jour à 10:00

Source: Trends-Tendances

La France et la Belgique veulent prolonger les garanties accordées à Dexia, qui arrivent à échéance le 31 mai. Il y a donc urgence, alors que la Commission n'a pas encore donné son verdict et que les autorités étaient indisponibles depuis des semaines, élection présidentielle oblige.

Dexia : la Belgique et la France gagnent du temps

© Image Globe

La France et la Belgique ont demandé lundi à la Commission européenne de prolonger les 45 milliards d'euros de garanties publiques temporaires, annonce mercredi le quotidien français Les Echos. Ces garanties, qui ont permis aux actionnaires de l'établissement d'organiser son démantèlement, arrivaient à échéance le 31 mai, ajoute le journal économique, citant des sources anonymes proches du dossier.

Cette prolongation permettrait de gagner un peu de temps, alors que la Commission n'a pas encore donné son verdict sur le plan de sauvetage définitif de la banque franco-belge, selon Les Echos. Les discussions ont en effet pris du retard en raison de l'installation d'un nouveau gouvernement à Paris.

La France et la Belgique ont élaboré un plan de restructuration prévoyant pour 90 milliards d'euros de garanties publiques pour Dexia. La Belgique, qui doit en assumer la plus grande part (60,5 %), a laissé entendre via des fuites dans la presse, qu'elle souhaiterait revoir la répartition de ce fardeau.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires