Dexia : l'Etat belge pieds et poings liés ?

07/06/12 à 18:35 - Mise à jour à 18:35

Source: Trends-Tendances

Ne pas augmenter la garantie provisoire accordée à Dexia n'était pas une option, défend le ministre des Finances. Même si les risques ne font que s'accentuer pour la santé financière du pays ?

Dexia : l'Etat belge pieds et poings liés ?

© Image Globe

Ne pas augmenter la garantie provisoire pour Dexia n'était pas une option, a affirmé jeudi à la Chambre le ministre des Finances, Steven Vanackere. La Commission européenne a approuvé mercredi une augmentation de 10 milliards d'euros du plafond de la garantie temporaire accordée par la Belgique, la France et le Luxembourg afin de couvrir les besoins de refinancement de Dexia SA et de Dexia Crédit Local (DCL).


Le plafond est ainsi porté à un montant maximum de 55 milliards d'euros, contre 45 milliards précédemment approuvés. La Commission a approuvé temporairement la mesure jusqu'au 30 septembre 2012 afin de préserver la stabilité financière de Dexia.


Le ministre a précisé jeudi que le système de rémunération pour la garantie provisoire est maintenu sans changement. Et de citer le chiffre de 500 millions d'euros par an à partager entre les trois pays. Steven Vanackere a aussi indiqué qu'il avait été décidé de limiter les besoins de financement de Dexia Groep en mettant fin aux nouveaux crédits à la branche française.


La France se serait d'ailleurs engagée à trouver le plus rapidement possible une solution pour Dexia Municipal Agency (DMA), ce qui devrait rendre possible l'injection de liquidités pour un montant de 12 milliards d'euros dans la structure de défaisance.


Enfin, le ministre a encore dit que les négociations pour la vente de Denizbank ont bien avancé. Selon Bloomberg, Dexia aurait ainsi signé un accord de vente de sa filiale turque avec le russe Sberbank.


Trends.be, avec Belga

Nos partenaires