Dexia Banque paie le plus lourd tribut de la restructuration

16/09/10 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Trends-Tendances

300 des 385 emplois supprimés en Belgique le seront chez Dexia Banque, révèle la CGSLB. Auxquels s'ajoutent les 48 postes qui doivent encore être supprimés dans le cadre du précédent plan de restructuration.

Dexia Banque paie le plus lourd tribut de la restructuration

© Belga

Selon Martine Lefevre (CGSLB), la plupart des emplois supprimés en Belgique (300 sur 385) interviendront chez Dexia Banque Belgique.

"Ces licenciements rejoignent les 48 emplois qui doivent encore être supprimés dans le cadre du précédent plan de restructuration, souligne la syndicaliste. Une grande partie des départs devraient avoir lieu en 2011."

Les postes les plus touchés se trouvent dans l'activité IT.

Dexia : le Setca exige des informations plus concrètes

Le Setca exige des informations plus concrètes sur le nouveau plan de restructuration annoncé mercredi par Dexia. Il consultera sa base la semaine prochaine pour réfléchir à des actions éventuelles, a annoncé le syndicat dans un communiqué.

"45 % des économies prévues dès à présent seront réalisés sur la masse salariale, dénonce le syndicat socialiste. Par des licenciements, donc. En revanche, comme syndicat, nous avons beaucoup plus de difficultés à évaluer précisément comment l'entreprise réalisera les autres 55 % d'économies. Actuellement, ces plans restent vagues et formulés en termes généraux, et ne produiront en tout cas pas immédiatement un résultat garanti."

Le syndicat déplore cette nouvelle restructuration qui coûtera 385 postes en Belgique : "Ces dernières années, Dexia a déjà rayé 1.500 personnes parmi son personnel, 4 % des effectifs !"

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires