Dexia : 12 milliards de pertes en 2011

20/02/12 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Trends-Tendances

Dexia dévoilera une perte de quasi 12 milliards d'euros pour 2011, selon le journal Les Echos. Se pose également la question de la future direction d'un groupe en difficulté : un Belge devrait succéder au Français Pierre Mariani comme CEO.

Dexia : 12 milliards de pertes en 2011

© Reuters

Dexia publiera une perte de près de 12 milliards d'euros en 2011, selon une information du journal français Les Echos, diffusée dimanche soir sur son site Internet. Dexia annoncera ses résultats annuels jeudi.

"L'établissement bancaire fait ainsi les frais des ventes accélérées de son portefeuille d'actifs risqués, explique le quotidien économique. Le processus enclenché au printemps dernier lui a coûté 4 milliards d'euros environ. La cession de près de 68 % de son véhicule de refinancement, Dexia Municipal Agency (DMA), à un pôle public rassemblant l'Etat, la Caisse des dépôts et La Banque Postale, coûte à lui seul près de 1 milliard d'euros."

En outre, "la vente de Dexia Banque Belgique en octobre dernier a alourdi de 4 milliards supplémentaires la facture, tandis que l'exposition du groupe bancaire à la Grèce lui vaut une charge d'un montant équivalent".

Dexia : un Belge comme CEO, un Français comme président

Côté gouvernance, Pierre Mariani, administrateur délégué de Dexia, "ne devrait pas partir - comme il en a manifesté le souhait - avant l'assemblée générale du groupe bancaire le 9 mai, précise encore le journal Les Echos. A cette date, le schéma de la nouvelle structure de gouvernance de Dexia devrait en revanche être achevé."

Dexia Crédit Local "ayant vocation à devenir la banque résiduelle qui réunit toutes les activités difficiles à vendre ainsi que le portefeuille de 250 milliards d'euros d'actifs risqués partagé par les actionnaires", elle fusionnera avec Dexia.

"Pour compenser l'apparence très française de cette structure franco-belge, c'est un Belge qui devrait prendre la suite de Pierre Mariani tandis qu'un Français succéderait au Belge Jean-Luc Dehaene, actuel président de Dexia, concluent Les Echos. Le cabinet de chasseur de têtes Egon Zehnder a été chargé d'identifier les candidats potentiels."

Trends.be

Nos partenaires