Deux banques "sous pression" mises à l'amende par la CBFA

02/04/10 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Source: Trends-Tendances

Deux institutions financières n'auraient pas - ou pas complètement - mentionné des transactions d'argent suspectes sur le compte de clients. La CBFA leur a infligé une amende de 50.000 euros chacune... tout en taisant prudemment leur nom, car elles sont "actuellement fortement mises sous pression".

Deux banques "sous pression" mises à l'amende par la CBFA

© Belga

La Commission bancaire, financière et des assurances a récemment mis à l'amende deux institutions de crédit car elles n'ont pas - ou pas complètement - mentionné des transactions d'argent suspectes sur le compte de clients, peut-on lire sur le site de l'organe de surveillance. Montant de l'amende : 50.000 euros. Le nom de ces banques n'a toutefois pas été communiqué, rapporte vendredi De Tijd.

Les décisions de la commission de sanction remontent au 12 février et sont parues récemment sur le site de la CBFA. Dans les deux cas, il s'agit de versements d'argent suspect sur des comptes bancaires de particuliers. Le ministère public a conclu à deux reprises que les institutions concernées n'avaient pas communiqué les transactions financières suspectes à la Cellule de traitement des informations financières (CTIF), chargée notamment de lutter contre le blanchiment.

Après une enquête "à charge" et "à décharge" par l'auditeur de la CBFA, la commission de sanction a jugé que les banques en question "ont manqué à leurs obligations de surveillance de la prévention du blanchiment". Selon la commission, la décision a été rendue de manière anonyme "car les institutions financières sont actuellement fortement mises sous pression".

La CBFA doit prochainement publier sur son site Web toutes les décisions de la commission de sanction, y compris dans les dossiers pour lesquels aucune sanction n'a été prononcée.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires