Dette: l'OCDE s'inquiète des risques pour la croissance

29/11/17 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Afp

L'OCDE a confirmé mardi la poursuite en 2018 de l'embellie économique amorcée cette année, mais s'est inquiétée des risques de l'endettement élevé des entreprises pour la croissance mondiale.

Dette: l'OCDE s'inquiète des risques pour la croissance

Image d'illustration © istock

"Si le crédit est nécessaire pour soutenir l'activité économique et l'innovation, il peut augmenter les risques, réduire la croissance et accroître les inégalités", a affirmé la cheffe économiste de l'OCDE, Catherine Mann, lors de la présentation des perspectives de croissance de son institution.

"La dette privée demeure élevée", a-t-elle signalé, pointant notamment les entreprises dites "zombies" qui parviennent à se financer sur les marchés grâce à des taux actuellement très bas, mais risquent de se retrouver en difficulté lorsqu'ils remonteront.

Ces inquiétudes surgissent à un moment où la croissance mondiale, soutenue par ses trois principaux moteurs (les Etats-Unis, la zone euro et la Chine), devrait poursuivre sur sa lancée en 2018, avec une prévision de croissance à 3,7% après 3,6% cette année, souligne l'OCDE.

L'OCDE a légèrement relevé ses prévisions pour les Etats-Unis cette année à 2,2% (+0,1 point par rapport aux prévisions de septembre) et prévoit un renforcement de la croissance à 2,5% en 2018. La zone euro devrait faire légèrement mieux cette année que la première économie mondiale à 2,4% (+0,3)avant de légèrement reculer à 2,1% (+0,1) l'an prochain.

L'économie européenne est soutenue, comme toujours, par l'Allemagne qui devrait atteindre une croissance de 2,5% cette année (+0,3), même si un léger tassement est attendu en 2018 à 2,3% (+0,2). Pour la France, l'OCDE relève légèrement ses prévisions de croissance pour les situer à 1,8% cette année (+0,1) et en 2018 (+0,2%).

En revanche, après le vote sur le Brexit, l'organisation internationale réduit légèrement ses prévisions pour la Grande Bretagne à 1,5% cette année (-0,1%), mais les relève à 1,2% (+0,2) en 2018.

L'OCDE a revu à la baisse ses prévisions pour le Japon pour cette année à 1,5% (-0,1%) et maintenu sans changement celles pour l'année prochaine à 1,2%.

Parmi les émergents, la Chine devrait croître à un rythme de 6,8% cette année et 6,6% l'an prochain, sans changement par rapport aux prévisions de septembre. Le Brésil devrait atteindre 0,7% cette année (+0,1) et confirmer la reprise en 2018 avec une croissance de 1,9% (+0,3).

Pour l'Inde, la prévision reste sans changement cette année à 6,7%, mais l'OCDE la révise légèrement à la baisse pour l'an prochain à 7% (-0,2%). Quant à la Russie, son économie devrait croître à un rythme de 1,9% cette année (-0,1) et en 2018 (-0,2%).

Nos partenaires