Des investisseurs terrifiés et un nouveau plongeon pour Shanghai

25/08/15 à 10:01 - Mise à jour à 10:04

Source: Belga

La Bourse de Shanghai a clôturé mardi sur un plongeon de plus de 7%, après avoir déjà dévissé de 8,5% la veille, dans un marché affolé par l'affaiblissement persistant de l'économie chinoise et s'interrogeant sur les mesures de soutien des autorités.

Des investisseurs terrifiés et un nouveau plongeon pour Shanghai

© AFP

L'indice composite s'est effondré de 7,63% soit 244,94 points, à 2.964,97 points, dans un volume d'échanges de 359 milliards de yuans (48,7 milliards d'euros). De son côté, la Bourse de Shenzhen a chuté de 7,09% à 1.749,07 points.

La place shanghaienne a prolongé la débâcle des dernières séances: elle s'était déjà effondrée lundi de 8,49%, sa plus forte baisse journalière en huit ans, après avoir abandonné quelque 11% la semaine dernière.

"Les investisseurs sont terrifiés, et n'osent plus acheter --y compris les titres dont les fondamentaux sont solides et les prix attractifs-- car ils ignorent jusqu'où le marché va s'enfoncer", a déclaré à l'AFP Zhang Qun, analyste du courtier Citic Securities.

Les marchés chinois s'étaient envolés de 150% en l'espace d'un an, dopés par un endettement massif et déconnectés de l'économie réelle, avant de s'effondrer à partir de mi-juin: depuis, la Bourse de Shanghai a perdu plus de 40%... et continue de creuser ses pertes. Elle a désormais effacé tous ses gains de l'année, s'enfonçant sous le seuil symbolique des 3.000 points, en-deçà de son niveau du 31 décembre 2014.

Après des interventions répétées du gouvernement pour stabiliser les Bourses --notamment via des achats massifs de titres par des organismes publics--, les investisseurs redoutent désormais de voir les autorités retirer prématurément leur soutien.

"Les investisseurs (chinois) paniquent et vendent tous azimuts. Ils ont perdu toute confiance, et il y a de la marge pour que le marché dégringole encore", commentait Wei Wei, analyste du courtier Huaxi Securities.

"Le gouvernement ne va pas intervenir pour sauver le marché une nouvelle fois, car c'est une crise plus générale qui s'étale partout. Cela ne va pas marcher cette fois-ci", a-t-il estimé, cité par l'agence Bloomberg.

De fait, le tableau économique ne cesse de s'assombrir et les indicateurs décevants se succèdent (chute des exportations, violente contraction de l'activité manufacturière en août...).

Les investisseurs chinois --pour l'écrasante majorité des particuliers et des petits porteurs-- semblent désormais suspendus à d'éventuelles mesures supplémentaires du gouvernement, mais surtout à de nouvelles décisions d'assouplissement monétaire pour soutenir l'économie dans son ensemble.

En savoir plus sur:

Nos partenaires