Des diamantaires "trafiquent" les certificats d'origine

12/01/11 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Trends-Tendances

Deux diamantaires de la Hoveniersstraat sont suspectés de faux, usage de faux documents, blanchiment, fraude fiscale et mise sur pied d'une organisation criminelle. Le parquet anversois suspecte une fraude d'au moins 22 millions d'euros.

Des diamantaires "trafiquent" les certificats d'origine

© Thinkstock

La justice anversoise a découvert un circuit frauduleux via lequel des diamants illégaux pour un montant de plusieurs millions d'euros ont été importés à Anvers avec des certificats d'origine Kimberley falsifiés.

Deux diamantaires de la Hoveniersstraat sont suspectés de faux, usage de faux documents, blanchiment, fraude fiscale et mise sur pied d'une organisation criminelle, indique mercredi De Tijd.

Les pierres venaient du Brésil. Dans certains cas, elles ont transité par Dubaï avant d'être importées en Belgique. Le parquet anversois suspecte une fraude d'au moins 22 millions d'euros. Les diamantaires suspectés se seraient aussi rendus coupables de fraude fiscale.

La certification Kimberley (du nom de la ville du diamant sud-africaine où avaient démarré les négociations visant la mise en place du système évitant la commercialisation de diamants "sales") porte sur un contrôle par étapes des diamants bruts, via certification d'origine, emballage, scellés, de l'extraction au polissage, afin de garantir l'origine "équitable" des pierres.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires