Démission de la direction de Novo Banco, née du sauvetage de Banco Espirito Santo

13/09/14 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

L'équipe dirigeante de la banque portugaise Novo Banco, entité née le 3 août du plan de sauvetage de Banco Espirito Santo (BES), dont elle conserve les actifs sains, a annoncé samedi son intention de démissionner.

Démission de la direction de Novo Banco, née du sauvetage de Banco Espirito Santo

© REUTERS

Dans un communiqué, le président, le vice-président et le directeur financier, qui avaient pris la tête de BES mi-juillet, ont annoncé leur "intention de renoncer aux charges exercées dans Novo Banco, en laissant le temps à la préparation d'une succession en douceur".

L'équipe dirigée par l'économiste réputé Vitor Bento avait pris la direction de BES alors que la banque était dans le collimateur des marchés en raison des déboires financiers du groupe Espirito Santo.

Le 3 août, quelques jours après la publication par Banco Espirito Santo d'une perte semestrielle record de 3,57 milliards d'euros, les autorités portugaises avaient décidé de créer une structure de transition, Novo Banco, rassemblant les actifs sains de BES mais excluant les actionnaires.

Contrairement aux spéculations de la presse portugaise, les dirigeants ont affirmé samedi que leur départ n'intervient pas suite à un conflit avec les autorités mais parce que "les circonstances ont changé". "Nous avons contribué à stabiliser la banque" et "le processus pour une vente rapide de la banque a été lancé" font-ils valoir. "Il est temps de passer le témoin".

Le plan de sauvetage de BES, dessiné par la Banque du Portugal et le gouvernement portugais, prévoyait l'injection de 4,9 milliards d'euros à Novo Banco à travers le fonds de résolution alimenté par les banques portugaises.

Le Fonds a désormais pour objectif de vendre le plus rapidement possible la nouvelle banque sur le marché pour rembourser l'Etat portugais, qui a contribué à hauteur de 3,9 milliards d'euros, et les banques qui ont apporté le reste de la somme. La participation de l'Etat a été puisée dans l'enveloppe de 12 milliards d'euros allouée en mai 2011 à la recapitalisation du secteur bancaire par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI).

Selon la presse portugaise, la composition de la nouvelle équipe dirigeante pourrait être annoncée dès ce week-end.

(Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires