"D'autres banques vont s'enfoncer dans les problèmes !"

07/10/11 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Trends-Tendances

Dexia n'est que la première de la liste : "Comme voici quelques années, nous aurons une importante mission de sauvetage qui entraînera probablement une nationalisation partielle des banques", estime Etienne de Callataÿ (Degroof).

"D'autres banques vont s'enfoncer dans les problèmes !"

© Image Globe/Dirk Waem

Pour Peter Vanden Houte, économiste en chef chez ING, il y aura beaucoup d'autres banques en difficulté. C'est ce qu'il a déclaré dans l'émission de Kanaal Z Z-Talk Goossens. Etienne de Callataÿ, économiste en chef à la Banque Degroof, est d'accord avec lui : "Comme voici quelques années, nous aurons une importante mission de sauvetage qui entraînera probablement une nationalisation partielle des banques."

Peter Vanden Houte est convaincu qu'une grande partie des banques devront être recapitalisées, même s'il relativise le montant de 200 milliards estimé par le Fonds monétaire international : "Il y a quelques années, les banques étaient nettement moins capitalisées mais cela s'est heureusement amélioré. Le FMI tient compte des CDS, les credit default swaps, soit la prime d'assurance que les épargnants paient pour se protéger contre les défauts de paiement. Ces primes de risque se situent dans un marché qui a une forte tendance à l'exagération. Le FMI va calculer les pertes de ces produits CDS sur base d'un scénario de panique."

L'économiste en chef d'ING admet malgré tout qu'il existe un risque de faillite plus important qu'il y a quelques années. "Nous devons craindre d'importants problèmes, en Belgique comme dans d'autres pays", renchérit Etienne De Callataÿ.

V.G.

Nos partenaires