Croissance en argent massif pour le pétrole et l'euro

08/04/11 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Trends-Tendances

Le pétrole a dépassé la barre des 110 dollars pour la première fois depuis le début de la crise, à l'automne 2008. Dans son sillage, l'argent a explosé le cap des 40 dollars. Une première... en 31 ans. L'euro, lui, retrouvait son niveau de janvier 2010, à 1,44 dollar.

Croissance en argent massif pour le pétrole et l'euro

© Thinkstock

Les prix du pétrole ont nettement progressé jeudi à New York, montant à plus de 110 dollars pour la première fois depuis septembre 2008 sur fond de tensions persistantes dans le monde arabe et après un bon indicateur aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude pour livraison en mai a terminé à 110,30 dollars, en hausse de 1,47 dollar par rapport à la veille. Il est monté en séance jusqu'à 110,44 dollars, son plus haut niveau depuis septembre 2008, effaçant la barre très scrutée de 110 dollars.

Le cours de l'argent dépasse les 40 dollars pour la première fois en 31 ans

Le cours de l'argent a franchi, vendredi, le cap des 40 dollars pour la première fois en 31 ans. A Londres, il s'affichait à 40,13 dollars l'once (31 grammes), un sommet depuis 1980. Les prix de l'or ont également progressé, pour atteindre un record de 1.467 dollars.

Selon les experts, ces hausses résultent des incertitudes auxquelles sont confrontés les investisseurs, notamment en ce qui concerne l'évolution de la situation dans le monde arabe et la crise de la dette en Europe.

L'euro au-dessus de 1,44 dollar, pour la première fois depuis janvier 2010

L'euro grimpait nettement vendredi, franchissant la barre de 1,44 dollar pour la première fois depuis plus d'un an, toujours soutenu par le relèvement du taux directeur de la Banque centrale européenne, intervenu jeudi. Vers 8 h GMT, l'euro a grimpé jusqu'à 1,4422 dollar, un niveau inédit depuis le 15 janvier 2010. Il s'est également élevé jusqu'à 122,96 yen, son plus haut niveau depuis le 5 mai 2010.

L'euro avait cédé du terrain dans un premier temps après le discours de Jean-Claude Trichet, président de la BCE, qui a précisé jeudi que l'institution n'avait pas pris la décision de lancer une série de hausses. Mais la monnaie unique s'est vivement ressaisie et accélérait sa progression vendredi. Selon plusieurs analystes, un nouveau relèvement des taux de la BCE pourrait intervenir en juillet.

"Les incertitudes persistent sur les pays périphériques (Ndlr, les plus endettés et les plus fragiles) de la zone euro, comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal, mais la solidité des indicateurs économiques en Allemagne suffit à rassurer les opérateurs", a estimé Derek Halpenny, analyste de Bank of Tokyo-Mitsubishi. Les exportations allemandes ont grimpé de 21 % en février sur un an, entraînant un excédent commercial de 12,1 milliards d'euros, selon des chiffres provisoires publiés vendredi.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires