Crelan veut lever 200 millions d'euros de capital coopératif d'ici 2015

22/04/14 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Trends-Tendances

La banque coopérative Crelan ambitionne de lever 200 millions d'euros de capital coopératif supplémentaire d'ici le 22 juin 2015 afin de renforcer ses fonds propres dans le cadre de la concrétisation du rachat par les Caisses coopératives belges (Agricaisse, Lanbokas et la Fédération des caisses du Crédit agricole) de la participation de 50% du Crédit agricole français dans la banque.

Crelan veut lever 200 millions d'euros de capital coopératif d'ici 2015

© belga

Pour atteindre cet objectif de 200 millions d'euros, Crelan compte notamment sur l'arrivée de nouveaux coopérateurs mais aussi sur ceux déjà présents, dont la limite de participation a été relevée de 3.000 à 4.000 euros.

"Nous sommes confiants. Pour nous, c'est un objectif tout à fait réaliste. Si la moitié de nos 260.000 coopérateurs augmente sa participation de 1.000 euros, cela ferait déjà 130 millions d'euros. En outre, la fusion avec Centea a apporté 600.000 nouveaux clients, dont seulement 20% à l'heure actuelle sont devenus coopérateurs", a expliqué Luc Versele, CEO de Crelan, au cours d'une conférence de presse. Le responsable s'est montré d'autant plus confiant que depuis le lancement, le 1er mars 2014, de la campagne pour récolter ce capital supplémentaire, plus de 70 millions d'euros ont déjà été levés.

L'apport de 200 millions d'euros doit permettre à Crelan de continuer à respecter toutes les normes prudentielles et ainsi obtenir le feu vert définitif de la Banque nationale de Belgique le 22 juin 2015. Selon le CEO, la levée de 200 millions d'euros écarte la nécessité de recourir à un partenaire externe pour le développement ultérieur de Crelan. Mais "cela ne veut pas dire que la porte est fermée. A court terme, on devient à 100% une banque avec un ancrage coopératif. A plus long terme, on verra ce qui est mieux pour la banque", a précisé Luc Versele.

Le rachat de la part de 50% détenue par le Crédit agricole français -et dont le montant n'a pas été précisé- permettra à Crelan de devenir 100% belge et 100% coopérative, ce qui est "unique dans le paysage bancaire belge", s'est encore félicité Luc Versele.

Le CEO a expliqué les raisons qui ont poussé au retrait de l'actionnaire français Crédit agricole -plus précisément Crédit Agricole S.A., Crédit Agricole Nord de France et Crédit Agricole Nord Est-, présent au capital depuis 2003. Un changement des règles prudentielles -Bâle III et CDR IV- a augmenté la responsabilité de l'actionnaire de référence français. Ce dernier a dès lors estimé que cette responsabilité n'était pas en adéquation avec sa participation actuelle. "La situation 50-50 n'était plus envisageable. Il y avait plusieurs solutions sur la table. On a finalement cherché une solution pour que ce soit les caisses coopératives belges qui reprennent les parts de l'actionnaire français. Il a donc fallu aller à la recherche de capital coopératif supplémentaire", a expliqué Luc Versele, insistant sur le caractère "cordial" des négociations.

Conséquence de la transaction annoncée ce mardi, Jean-Pierre Dubois, actuel président du conseil d'administration d'Agricaisse et vice-président du conseil d'administration de Crelan, deviendra le nouveau président du conseil d'administration, en remplacement du Français François Macé. Plusieurs nouveaux administrateurs indépendants sont également annoncés pour les mois à venir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires