Crédits aux entreprises : toujours trop frileuses, les banques ?

21/10/10 à 09:43 - Mise à jour à 09:43

Source: Trends-Tendances

"Certaines entreprises se plaignent encore de l'attitude des banques : leurs exigences en matière de garantie sont disproportionnées par rapport à l'aide qu'elles apportent !", dénonce le patron d'Agoria Wallonie. Les chiffres de la BNB semblent lui donner raison.

Crédits aux entreprises : toujours trop frileuses, les banques ?

© Thinkstock

Les institutions bancaires feraient toujours preuve de frilosité face aux demandes de crédits d'investissements des entreprises, indique jeudi La Libre Belgique, sur base du dernier baromètre trimestriel de la Banque nationale de Belgique sur l'appréciation des patrons d'entreprises non financières sur les conditions d'accès au crédit.

Par rapport à leur état d'esprit en juillet 2009, l'appréciation des entreprises en juillet 2010 semble suivre une évolution positive au niveau des frais réclamés par les banques, tout comme leurs impressions à l'égard des taux d'intérêts et les conditions générales d'octroi des crédits.

"C'est vrai qu'on note une amélioration de la situation en général, mais il y a encore des entreprises qui se plaignent de l'attitude des banques : leurs exigences en matière de garantie sont disproportionnées par rapport à l'aide qu'elles apportent", indique Georges Campioli, directeur général d'Agoria Wallonie, soulignant que ce sont principalement les PME qui éprouvent le plus de difficultés à répondre aux exigences des banques.

En matière de garanties, 25 % des entreprises constataient justement, en juillet 2010, une détérioration des conditions, et 20 % disent que trop peu de crédit ont été octroyés.

Febelfin, la fédération du secteur financier belge, conteste ces critiques en indiquant notamment que les crédits ont augmenté ces derniers mois et en ajoutant qu'en matière de garantie, le contexte économique joue sur les conditions de crédit.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires